2 min de lecture Sicile

Migrants : le cargo transportant 108 personnes autorisé à accoster en Sicile

Après trois jours d'attente, le bateau danois Alexander Maersk a finalement été autorisé à entrer au port de Pozzalo, au sud de l'île italienne.

Un enfant est débarqué du cargo danois, le 22 juin en Sicile.
Un enfant est débarqué du cargo danois, le 22 juin en Sicile. Crédit : Danilo CAMPAILLA / Mission Lifeline e. V. / AFP
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

Voilà trois jours qu'ils attendaient que l'on décide de leur sort. Les 108 migrants secourus au large de la Libye par le cargo danois Alexander Maersk, pourront finalement être débarqués dans le port sicilien de Pozallo, au sud de l'île italienne. Ce navire marchand avait changé de trajectoire pour porter secours aux 113 migrants qui dérivaient, à la demande des gardes-côtes italiens.

Cinq d'entre eux, quatre enfants et une femme enceinte avaient déjà été débarqués en Sicile. L'autorisation d'accoster sur l'île s'est donc faite en dépit de l'interdiction de Matteo Salvini, ministre italien de l'Intérieur, d'accueillir de nouveaux bateaux sur leur sol. La ministre danoise à l'Immigration et l'Intégration, Inger Stjøberg, avait indiqué lundi 25 juin son intention d'envoyer une lettre à Matteo Salvini pour lui demander d'agir afin que ces migrants ne restent pas sur le bateau. 

Ce dernier avait pourtant réaffirmé, ce même jour, qu'aucun navire humanitaire des ONG qui viennent porter secours aux migrants, ne serait autorisé à accoster en Italie. C'est notamment le cas d'un autre bateau, le Lifeline, affrété par une organisation allemande du même nom. À son bord, 234 personnes attendent toujours un port où ils pourront être débarqués.

À lire aussi
L'Etna est entré en éruption ce lundi 24 décembre en crachant une importante colonne de cendres. Sicile
VIDÉO - Sicile : séismes et colonne de cendres pour l’éruption de l’Etna

L'incertitude pour les 234 passagers du Lifeline

Lors d'une conférence de presse à son retour d'un déplacement en Libye, Matteo Salvini a répété que le Lifeline et les 234 migrants se trouvant à son bord, ne seraient pas autorisés à accoster en Italie. Il a au passage égratigné une nouvelle fois la France, jugeant que son président Emmanuel Macron était "proportionnellement 15 fois plus méchant" que le Premier ministre hongrois Viktor Orban, dans son refus de respecter les quotas de réallocation de migrants en Europe.

Le président nationaliste de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, s'est dit lundi 25 juin "disposé à porter secours" aux migrants recueillis sur le Lifeline. Il a toutefois ajouté sur la radio France Inter que "juridiquement, il faut évidemment l'accord de l'Etat (français) pour que les choses se fassent". 

La situation reste difficile en Méditerranée après un weekend où près de 1.000 migrants ont été secourus pour la seule journée de dimanche au large de la Libye. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sicile Italie Migrants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793874029
Migrants : le cargo transportant 108 personnes autorisé à accoster en Sicile
Migrants : le cargo transportant 108 personnes autorisé à accoster en Sicile
Après trois jours d'attente, le bateau danois Alexander Maersk a finalement été autorisé à entrer au port de Pozzalo, au sud de l'île italienne.
https://www.rtl.fr/actu/international/migrants-le-cargo-transportant-108-personnes-autorise-a-accoster-en-sicile-7793874029
2018-06-26 02:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/g1ce7HNxWY_1TNih9FDJBQ/330v220-2/online/image/2018/0626/7793874040_un-enfant-est-debarque-du-cargo-danois-le-22-juin-en-sicile.jpg