1 min de lecture Justice

Meurtre de Jamal Khashoggi : les enfants "pardonnent" aux assassins de leur père

Les enfants de Jamal Khashoggi ont annoncé ce vendredi 22 mai qu'ils pardonnaient aux tueurs de leur père.

Le journaliste Jamal Khashoggi lors d'une conférence de presse, en décembre 2014
Le journaliste Jamal Khashoggi lors d'une conférence de presse, en décembre 2014 Crédit : MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Les enfants du journaliste saoudien Jamal Khashoggi ont déclaré vendredi 22 mai qu'ils "pardonnaient" aux assassins de leur père, une annonce qui devrait permettre aux accusés d'échapper à la peine de mort, selon des analystes.

Jamal Khashoggi, critique du régime saoudien après en avoir été proche, a été assassiné et son corps découpé en morceaux le 2 octobre 2018 dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul où il s'était rendu pour récupérer un document. "Nous, les enfants du martyr Jamal Khashoggi, annonçons que nous pardonnons à ceux qui ont tué notre père", a écrit sur Twitter Salah Khashoggi, fils aîné de l'ancien collaborateur du quotidien américain Washington Post.

Les autorités saoudiennes n'ont pas publiquement réagi à cette annonce de Salah Khashoggi, qui vit toujours en Arabie saoudite et a toujours nié un quelconque arrangement financier avec le pouvoir. "Cela signifie principalement que les assassins éviteront la peine capitale puisque c'est un droit que la famille détient (selon la charia, la loi islamique, NDLR) par le pardon", a estimé sur Twitter Ali Shihabi, auteur et analyste saoudien proche du gouvernement.

"Les meurtriers ne seront pas exécutés"

"Selon la charia appliquée en Arabie saoudite, les meurtriers ne seront pas exécutés", a renchéri l'analyste Nabeel Nowairah sur Twitter. Par le passé, Salah Khashoggi, l'un des quatre enfants du journaliste, avait déjà assuré avoir "pleinement confiance" dans le système judiciaire saoudien, critiquant les opposants qui, selon lui, cherchaient à exploiter cette affaire.

À lire aussi
La ville de Marseille (illustration) crime
L'affaire du "sarcophage" : le meurtre effroyable Stéphanie Jusac à Marseille

En avril 2019, le Washington Post avait assuré que les enfants du journaliste assassiné, y compris Salah, avaient reçu des maisons de plusieurs millions de dollars et étaient payés des milliers de dollars par mois par les autorités.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Arabie Saoudite Affaire Khashoggi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants