1 min de lecture International

Maroc : au moins 24 morts après l'inondation d'un atelier de textile clandestin

L’inondation a été provoquée par des pluies violentes, dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 février, à Tanger. 24 corps ont été repêchés par les secours et dix survivants ont été conduits à l’hôpital.

Les inondations à Tanger ont fait 24 morts dans un atelier de textile clandestin
Les inondations à Tanger ont fait 24 morts dans un atelier de textile clandestin Crédit : Capture d'écran Twitter @Medyassine287
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Les pluies violentes qui se sont abattues au Maroc dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 février sont à l'origine d'un drame humain, dans un atelier clandestin de textile. Selon un premier bilan publié par l'agence officielle MAP, 24 personnes sont mortes après une inondation dans ce local, installé au sous-sol d'une maison privée à Tanger, au nord du pays.

Les secours déployés sur le terrain ont repêché 24 corps, secouru dix survivants qui ont été conduits à l'hôpital et poursuivent les recherches, selon la même source. Certains médias locaux font état d'un problème d'électrocution mais cette information n'a pas été confirmée par les autorités.

Le Maroc a connu ces dernières semaines des pluies violentes, après une longue période de sécheresse. Au début du mois de janvier, les intempéries avaient entrainé des effondrements de maisons vétustes à Casablanca, la capitale économique du pays, faisant au moins quatre morts et plusieurs blessés, selon les médias locaux.

À cause des crues subites de rivières asséchées, à la campagne, et du déficit du système d'évacuation des eaux, en ville, les inondations font régulièrement des victimes au Maroc. C'est "le premier risque en termes de personnes tuées au niveau national", selon un rapport consacré aux risques climatiques publié en 2016 par l'Institut royal des études stratégiques (Ires).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Maroc Drame
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants