1 min de lecture Tempête

Guatemala : la tempête Eta a fait plus de 50 morts

Le président du Guatemala, Alejandro Giammattei, a annoncé que plus de 50 personnes avaient perdu la vie après le passage de la tempête Eta, qui a causé d'importants dégâts sur les habitations et des routes.

La tempête Eta, au Guatemala (illustration)
La tempête Eta, au Guatemala (illustration) Crédit : Johan ORDONEZ / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Le Guatemala a été lourdement touché par le passage de la tempête Eta. Des glissements de terrain provoqués par l'ouragan, désormais rétrogradé en dépression tropicale, ont fait plus de 50 morts dans des villages indigènes du nord-ouest du pays, a annoncé le président, Alejandro Giammattei, ce jeudi 5 novembre.

"Ce matin nous avions quatre morts, maintenant le chiffre est supérieur à cinquante morts", a déclaré le chef de l'État lors d'une conférence de presse improvisée à Puerto Barrios, ville du nord-ouest affectée par des inondations. Au total, au moins 63 personnes ont perdu la vie dans l'ensemble de l'Amérique centrale a cause du passage de l'ouragan.

Des coulées de boue mortelles ont été enregistrées dans le département du Norteño, au nord du Guatemala, où un glissement de terrain a touché au moins 25 habitations dans une communauté indigène, a précisé le président guatémaltèque. La zone est pour le moment inaccessible, a précisé M. Giammattei, les pluies intenses dans le sillage du cyclone ayant détruit les routes de la région.

Autre département particulièrement touché, le Huehuetenango dénombre une dizaine de victimes, là encore emportées par un glissement de terrain. Dans la matinée de ce jeudi 5 novembre, l'organisme de protection civile avait signalé la mort de 5 personnes parmi lesquelles deux enfants, de 11 et 2 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tempête Ouragan Amérique latine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants