1 min de lecture Faits divers

Malte : un étudiant français urine dans la rue, il termine en prison pendant 38 jours

Titouan Billaud, étudiant vendéen de 21 ans, a passé plus de cinq semaines en prison à Malte. Son interpellation alors qu'il urinait dans la rue s'est très mal déroulée.

>
Malte : un étudiant français urine dans la rue, il termine en prison pendant 38 jours Crédit Image : Pixabay / CC Commons | Crédit Média : Le 12.45 | Date :
Nicolas Bauby, le correspondant RTL, en plein reportage
Nicolas Bauby Journaliste RTL

De la prison pour un besoin urgent. C'est l'expérience traumatisante qu'a vécue Titouan Billaud. Originaire de Vendée, le jeune homme fait ses études à Grenade, en Espagne, dans le cadre du programme Erasmus. Début février, il décide de passer un week-end entre amis à Malte.

Le dernier jour, les trois garçons sortent en boîte de nuit. Ils terminent la soirée quelques heures avant de redécoller direction l'Espagne, mais Titouan est pris d'une envie pressante et décide d'uriner dans la rue.

"Là, il y a une voiture de police qui passe juste derrière moi", raconte Titouan au micro de RTL. "Je suis parti en courant. Ils (les policiers) ont commencé à me plaquer contre le mur, à me mettre des coups donc j'ai voulu me protéger et me mettre en boule et l'un d'eux à taper dans mon coude".

Un policier se casse le doigt pendant l'interpellation. "Ils se sont tous énervés", se souvient Titouan. "J'étais menotté les mains dans le dos dans la voiture. Ils m'ont tapé tout le long jusqu'au commissariat".

Cinq semaines terribles

À lire aussi
Un agent de la police municipale (illustration). faits divers
Salon-de-Provence : après l'avoir découpée, un homme aurait "mangé une partie" du corps de sa mère

Le jeune homme, arrêté pour injures, offense et résistance à un représentant de la force publique, passe en comparution immédiate et est transféré en prison.

S'en suivent sept semaines de détention provisoire terribles. Il ne parle ni anglais, ni maltais et a peur tous les jours de se faire agresser. "Quand moi j'arrive et que je les (autres prisonniers) vois derrière la grille, ils sont tous tatoués de la tête au pied. Ils ont tous des histoires... Ils sont là pour 10 ans...", raconte-t-il.

Après la mobilisation de sa famille et de ses amis, le jeune homme est finalement libéré le 11 avril dernier. Il poursuit désormais son cursus en Espagne, mais s'est juré de ne plus jamais passer de vacances à Malte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Malte Vendée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants