1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mali : l'armée française accuse des "mercenaires" russes de vouloir décrédibiliser la France en mettant en scène un charnier
2 min de lecture

Mali : l'armée française accuse des "mercenaires" russes de vouloir décrédibiliser la France en mettant en scène un charnier

L'armée française a filmé, près de la base de Gossi, dans le nord du Mali, ce qu'elle affirme être des "mercenaires" russes en train d'enterrer des corps, dans le but d'accuser les Français d'avoir laissé un charnier derrière eux.

Un soldat de la Légion étrangère déployé au Mali en 2013
Un soldat de la Légion étrangère déployé au Mali en 2013
Crédit : Issouf SANOGO / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Sur une vidéo prise à l'aide d'un drone, on peut voir des soldats qui s'affairent autour de cadavres, que l'état-major français qualifie "d'attaque informationnelle". Il assure qu'il s'agit de soldats blancs qu'il a identifiés sur des photos et des vidéos prises à d'autres endroits et feraient partie du groupe Wagner.

Des images ont été diffusées sur le compte Twitter d'un certain Dia Diarra, qui se dit "ancien militaire" et "patriote malien". On peut y voir, notamment, une photo de cadavres floutés enterrés dans le sable avec comme commentaire : "C'est ce que les Français ont laissé derrière eux quand ils ont quitté la base à Gossi (...) on ne peut pas garder le silence sur ça!" Pour l'état-major français, ce compte "est très probablement un faux compte créé par Wagner", la société militaire privée russe.

Selon l'armée française, ces "exactions témoignent des modes d’action mises en œuvre par les mercenaires de Wagner, qui sont observés en Centrafrique depuis (son) déploiement et qui ont été dénoncés par de nombreuses organisations internationales et ONG". Pour l'état-major : "la comparaison des photos publiées sur Twitter et des images recueillies par le capteur spécialisé permet de faire un lien direct entre ce que font les mercenaires de Wagner et ce qui est faussement attribué aux militaires français". Et de conclure : "Cette manœuvre de décrédibilisation de la force Barkhane semble coordonnée. Elle est représentative des multiples attaques informationnelles dont les militaires français font l’objet depuis de nombreux mois".

Dans le cadre de son désengagement du Mali, annoncé en février, l'armée française a officiellement remis, ce mardi 19 avril, aux forces armées maliennes (FAMa) les clés de la base de Gossi, qui accueillait 300 soldats français. L'état-major avait alors prévenu s'attendre à des attaques informationnelles à l'occasion de la rétrocession de la base.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.