1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 18h - Guerre en Ukraine : comment contraindre Vladimir Poutine à un cessez-le-feu ?
1 min de lecture

Les infos de 18h - Guerre en Ukraine : comment contraindre Vladimir Poutine à un cessez-le-feu ?

Pour contraindre la Russie à stopper son offensive sur le territoire ukrainien, les Occidentaux envoient des moyens militaires et se concertent pour mettre en place des mesures économiques drastiques.

Des chars russes partant pour la Russie après des exercices conjoints des forces russes et biélorusses. Photo diffusée par le ministère de la Défense russe le 15 février 2022
Des chars russes partant pour la Russie après des exercices conjoints des forces russes et biélorusses. Photo diffusée par le ministère de la Défense russe le 15 février 2022
Crédit : "AFP PHOTO / RUSSIAN DEFENCE MINISTRY
Le journal RTL de 18h du 26 février 2022
00:21:05
Les infos de 18h - Guerre en Ukraine : comment contraindre Poutine à un cessez-le-feu ?
00:21:05
BENEDICTE TASSARD - édité par Sandra Cazenave

Comment isoler la Russie ? Comment contraindre Moscou à revoir ses plans ? C'est toute la stratégie des pays occidentaux qui se concertent pour bloquer l'offensive russe en Ukraine, avec parfois un sentiment d'hésitation. Étant donné que les Occidentaux ne peuvent pas intervenir directement sur le territoire ukrainien, le plan est que la guerre coûte cher et que Vladimir Poutine soit contraint d'accepter un cessez-le-feu. Et les pays veulent l'en persuader par des moyens économiques et militaires.

Les pays occidentaux ont donc envoyé des renforts militaires pour donner à l'Ukraine les moyens de résister : du matériel défensif de la France, 200 missiles anti-aériens et du fuel des Pays-Bas, 2.000 mitrailleuses de la Belgique, 400 lance-roquettes de l'Allemagne et surtout une aide militaire de 350 milliards de dollars des États-Unis.

Des moyens de pression économiques sont, eux, en train d'être discutés par les pays européens, avec quelques tensions. L'exclusion de la Russie du système bancaire Swift (les banques russes ne pourraient plus échanger avec nos banques) prend du temps : il y a un travail technique pour savoir comment procéder que gère la commission de Bruxelles.

Mais il y a aussi la réticence de l'Allemagne, gros client de gaz russe. Swift lui permet de ne pas payer ses factures en liquide à Moscou et les Allemands craignent que Poutine ne ferme le robinet en cas de sanctions. Les Vingt-Sept réfléchissent alors à une limitation ciblée de Swift et à diminuer la dépendance à la Russie sur le volet énergétique en faisant appel au Qatar, à l'Algérie, aux États-Unis ou au Nigeria pour que ces derniers renforcent leur livraison de gaz. Un sommet de l'énergie est programmé en urgence pour lundi. Les décisions seront prises rapidement, promet l'Élysée.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.