1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les États-Unis et la Corée du Sud répondent à la Corée du Nord en lançant 4 missiles en Mer du Japon
1 min de lecture

Les États-Unis et la Corée du Sud répondent à la Corée du Nord en lançant 4 missiles en Mer du Japon

Les États-Unis et la Corée du Sud ont procédé au tir de quatre missiles en mer du Japon. Ces lancements font suite à une série de tirs menés par la Corée du Nord.

Photo publiée le 29 septembre 2021 par l'agence de presse officielle de Corée du Nord (KCNA) d’un missile hypersonique Hwasong-8
Photo publiée le 29 septembre 2021 par l'agence de presse officielle de Corée du Nord (KCNA) d’un missile hypersonique Hwasong-8
Crédit : AFP PHOTO/KCNA VIA KNS"
AFP & Julien Doucet

Après une série de tirs effectués par la Corée du Nord, les États-Unis et la Corée du Sud ont répondu en lançant 4 missiles sol-sol en mer du Japon, mercredi 5 octobre.
L’état-major sud-coréen a affirmé que les armées de Corée du Sud et des États-Unis ont procédés à deux tirs de missiles tactiques chacun sur des cibles simulées. Les deux pays avaient mené un exercice conjoint de bombardement sur une cible en Mer Jaune grâce à leur aviation.

John Kirby, le porte-parole du Conseil national de sécurité américain, a de son côté déclaré que ces exercices ont été menés pour "répondre aux provocations du Nord, pour nous assurer que nous pouvons démontrer nos propres capacités" et "nous assurer que nous avons les capacités militaires prêtes". John Kirby n’a toutefois pas confirmé directement les tirs, mais il a tenu à préciser : "Il ne faut pas en arriver là. Nous avons clairement fait savoir à Kim Jong-un que nous sommes prêts à nous asseoir à la table sans conditions préalables."

Ces exercices font suite au tir d’un missile balistique à portée intermédiaire mené par la Corée du Nord mardi 4 octobre. Le Japon a été survolé par le missile ce qui a obligé les autorités nippones à activer leur système d’alerte et à faire évacuer certains habitants pour qu’ils puissent se mettre à l’abri. Le président de la Corée du Sud, Yoon Suk-yeol, avait alors dénoncé une provocation de la part de la Corée du Nord. De son côté, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Gutierres regrettait une escalade des tensions et avait incité Pyongyang à négocier afin de dénucléariser la zone. 


La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu