1 min de lecture Diplomatie

Les États-Unis déploient des troupes en Arabie Saoudite, l'Iran répond

Une semaine après l'attaque contre les installations de pétrole en Arabie saoudite, les États-Unis ont annoncé le déploiement de troupes sur la zone. L'Iran se dit prête à la guerre, Donald Trump aussi.

"Nous ne permettrons jamais qu'une guerre empiète sur le territoire de l'Iran" a affirmé le général Salami
"Nous ne permettrons jamais qu'une guerre empiète sur le territoire de l'Iran" a affirmé le général Salami Crédit : ATTA KENARE / AFP
Petit Biscuit et AFP

La tension dans le Golfe persique augmente d'un cran, une semaine après les attaques contre des installations pétrolières saoudienne attribuées à l'Iran, le 14 septembre. Vendredi 20 septembre, les États-Unis ont annoncé l'envoi de renforts militaires dans la zone demandés par l'Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis.

Le nombre exact de troupes n'a pas été décidé, mais il devrait être "modéré" et inférieur au millier de soldats. La décision a offusqué le chef des Gardiens de la révolution, en Iran, qui a prévenu, samedi 21 septembre, que tout pays qui attaquerait le sien verrait son territoire devenir le "principal champ de bataille"

"Nous ne permettrons jamais qu'une guerre empiète sur le territoire de l'Iran", a ajouté le général Salami, samedi, montrant des drones capturés sur son territoire qu'il présente comme américains. "Que font vos drones dans notre espace aérien ? Nous les abattrons", a-t-il dit, avant d'affirmer que l'Iran avait vaincu la "domination technologique américaine" et que son pays était "prêt à tous les types de scénario".

Une riposte entraînerait une "guerre totale", selon l'Iran

Le chef de la diplomatie iranienne affirmait jeudi 19 septembre qu'une riposte saoudienne ou américaine en Iran entraînerait une "guerre totale".

À lire aussi
Kim Jong Un et Donald Trump le 28 février 2019 diplomatie
Donald Trump fait une "rechute de gâtisme", selon la Corée du Nord

Les États-Unis affirment eux adopter une attitude défensive face à "une escalade spectaculaire de l'agression iranienne" du 14 septembre. Ces attaques ont réduit de moitié la production de pétrole en Arabie saoudite et entraîné une flambée des prix de l'or noir, ravivant les tensions entre les États-Unis et l'Iran.

Toutefois, Donald Trump a déclaré que "cela ne prendrait qu'une minute" de "frapper 15 sites majeurs en Iran", avant de vanter les mérites de la "retenue".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Iran Pétrole
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants