1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les armées plus réticentes "à mettre la vie de leurs soldats en danger", explique Amélie Ferey
1 min de lecture

Les armées plus réticentes "à mettre la vie de leurs soldats en danger", explique Amélie Ferey

INVITÉE RTL - Amélie Ferey, doctorante au Ceri de Sciences Po Paris, est l'auteure du livre "Assassinats ciblés" aux éditions du CNRS.

Israël a toujours assumé "ces opérations d'assassinats ciblés", selon Amélie Ferey.
Israël a toujours assumé "ces opérations d'assassinats ciblés", selon Amélie Ferey.
Crédit : MOHAMMED ABED / AFP
Assassinats ciblés et nouvelles technologies : les forces armées évoluent
07:11
Yves Calvi - édité par Maeliss Innocenti

Le conflit du Haut-Karabagh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan a mis en évidence l'utilisation par les forces armées de nouvelles technologies plus destructrices, faisant notamment appel à des drones, moins précis qu'un bras humain pour toucher une cible, et donc susceptibles de créer plus de dommages collatéraux.

"Les armées sont de plus en plus réticentes à mettre la vie de leurs soldats en danger", constate Amélie Ferey, doctorante au centre d'études et de recherches internationales (Ceri) de Sciences Po Paris.

Ces nouvelles technologies peuvent aujourd'hui être utilisées dans ce que l'on appelle les "assassinats ciblés" (terme qui s'avère être le titre du dernier livre d'Amélie Ferey). Israël -qui "a toujours assumé ces opérations", précise la spécialiste - y a notamment recours.

Deux types d'assassinats ciblés utilisés par Israël

Qui dit "assassinats ciblés" dit donc "cibles". Quelles sont-elles ? Dans le cas d'Israël, par exemple, "ce sont des personnes qui sont considérées comme des menaces pour la sécurité" de l'État.

À lire aussi

Deux types d'opération se présentent alors. "Les opérations qui sont plutôt préventives" et qui ont pour but "d'enlever des capacités à une organisation armée", explique Amélie Ferey. Et "les opérations punitives, qui ont un but dissuasif contre des gens qui ont commis des attentats contre Israël".

Israël n'est pas le seul État dont les forces armées ou les services secrets procèdent à des assassinats ciblés. Les États-Unis aussi ont eu recours à des "targeted killing". "L'opération Oussama Ben Laden peut être comprise dans ce cadre." 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/