1 min de lecture Brésil

Le procureur général du Brésil estime que Lula ne doit pas être au gouvernement

Le haut magistrat recommande l'annulation de la nomination de l'ancien président au poste de chef de cabinet.

L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva en juin 2014
L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva en juin 2014 Crédit : SIPA / Eraldo Peres
Nicolas Ledain et AFP

Mis en cause dans le tentaculaire scandale Petrobras, l'ancien président de la République Luiz Inacio Lula da Silva a pourtant fait son retour dans le paysage politique brésilien il y a quelques jours en prenant le poste de chef de cabinet, l'équivalent du Premier ministre. La nomination par décret présidentiel fait polémique, car Dilma Rousseff est accusée d'opérer des manœuvres afin de protéger son prédécesseur d'un éventuel placement en détention.

Depuis début mars, les investigations sur le gigantesque système de corruption mis en place par l'entreprise pétrolière étatique Petrobras se rapprochent de Lula et du Parti des travailleurs, dont il était le leader. Il est notamment soupçonné d'avoir reçu un appartement en triplex payé par une entreprise du bâtiment dans la station balnéaire prisée de Guaruja. Ces révélations ont conduit au lancement de procédures judiciaires à l'encontre de l'ancien président qui se dit victime d'une tentative de déstabilisation politique.

Il existe des éléments suffisants pour affirmer qu'il y a eu une déviance dans la motivation du décret

Rodrigo Janot, procureur général du Brésil
Partager la citation

Dans ce contexte, le procureur général du Brésil a demandé l'annulation du décret de nomination de Lula. La cour suprême doit statuer sur ce remaniement et Rodrigo Janot estime qu'il s'agit d'un subterfuge pour échapper à la justice. "Il existe des éléments suffisants pour affirmer qu'il y a eu une déviance dans la motivation du décret", précise-t-il dans un document envoyé aux magistrats.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brésil Dilma Rousseff Corruption
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants