2 min de lecture Migrants

Le policier qui a ramassé le petit Aylan se confie

Le policier turc qui a ramassé le corps du petit garçon échoué sur une plage a confié son ressenti à la presse.

Un officier turc portant le corps du petit Aylan Kurdi mort noyé, le 2 septembre 2015
Un officier turc portant le corps du petit Aylan Kurdi mort noyé, le 2 septembre 2015 Crédit : STR / DOGAN NEWS AGENCY / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Quand je me suis approché du bébé, je me suis dit 'Mon Dieu, pourvu qu'il soit toujours en vie'", a déclaré Mehmet Ciplak, le policier turc qui a ramassé le corps du petit Aylan sur une plage de Bodrum, en Turquie. "Mais il ne montrait aucun signe de vie. J'étais effondré", a-t-il ajouté.

"J'ai un garçon de six ans, et lorsque j'ai vu cet enfant, j'ai pensé à mon propre fils et je me suis mis à la place de son père. Les mots ne peuvent pas décrire ce spectacle tellement triste", a-t-il ajouté. Le policier a indiqué ne pas savoir qu'il avait été pris en photo: "je faisais juste mon travail", a-t-il dit à l'agence de presse turque Dogan.

Un photo qui a créé une onde de choc

Le corps du petit Aylan a été découvert mercredi dernier, gisant sur une plage de Bodrum. Face contre le sable, comme paisiblement endormi. La photo du petit garçon de trois ans a créé une onde de choc de par le monde. Le petit Aylan, son frère Ghaleb, âgé de cinq ans, et leur mère sont tous morts noyés en tentant de rallier depuis la Turquie l'île grecque de Kos, porte d'entrée vers l'Union européenne. Seul le père a survécu. Après le naufrage qui a décimé la famille Kurdi, la police turque a arrêté jeudi quatre passeurs présumés, tous de nationalité syrienne.

L'image du corps sans vie du petit Aylan Kurdi, enfant syrien échoué sur une plage turque, a provoqué un immense élan de solidarité envers les migrants, sans précédent en Europe. Aux Pays-Bas, où les Néerlandais étaient jusqu'ici relativement passifs face à la crise des migrants, l'image a été "un énorme catalyseur" pour les dons, a assuré à l'AFP un employé du Conseil pour les réfugiés.

Aylan et sa famille ont été inhumés à Kobané

À lire aussi
Le camion dans lequel ont été retrouvés 39 corps au Royaume-Uni. faits divers
Camion charnier : 13 personnes mises en examen en France pour trafic de migrants

Le petit Syrien a été enterré vendredi avec sa famille. L'inhumation a eu lieu dans la ville syrienne de Kobané, en présence de centaines de personnes qui ont accompagné de leurs pleurs le père du garçonnet. Il enterrait également le grand frère d'Aylan et la mère des enfants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Réfugiés Turquie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants