1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le "glacier de l'apocalypse", l'un des plus gros glaciers d'Antarctique, menace de s'effondrer
1 min de lecture

Le "glacier de l'apocalypse", l'un des plus gros glaciers d'Antarctique, menace de s'effondrer

Des cassures ont été repérées sur le glacier Thwaites, de plus en plus fragilisé par le réchauffement climatique. Les glaciologues redoutent un "effondrement final (...) dans un délai aussi rapide que cinq ans".

Un glacier en Antarctique (illustration)
Un glacier en Antarctique (illustration)
Crédit : Mark RALSTON / AFP POOL / AFP
Florise Vaubien

Ces observations rendues publiques lundi 13 décembre et relayées par Franceinfo font craindre le pire. L'Institut des géosciences de l’environnement a rapporté des "informations inquiétantes" : les glaciologues redoutent l'effondrement du glacier Thwaites, "de plus en plus fragilisé par le réchauffement climatique". 

Celui que l'on surnomme "Le glacier de l'apocalypse" mesure 120 km de large, 600 km de long et 3 km de profondeur, indique le quotidien régional Ouest France. Les données satellites et GPS ont rapporté des cassures détectées sur la "dernière plateforme glaciaire du glacier Thwaites qui représente un tiers du glacier", expliquent les scientifiques interviewés par le magazine Science

Catherine Ritz, glaciologue à l’Institut des géosciences de l’environnement, craint des répercussions sérieuses dans la région ouest de l'Antarctique. "Ce glacier est vraiment le talon d’Achille de l’Antarctique de l’Ouest […] et ce qui l’empêche de tomber est cette partie flottante fragilisée", a-t-elle expliqué. Si cette gigantesque cassure intervient, elle pourrait accélérer le détachement et la fonte du glacier dans les eaux de l’océan. 

"L’effondrement final" du glacier "pourrait débuter par le croisement de fissures et de crevasses cachées dans un délai aussi rapide que cinq ans". Par ailleurs, la fonte de ce dernier a déjà provoqué la montées du niveau de la mer. La fragilisation de la plateforme pourrait amplifier davantage ce phénomène, selon les chercheurs.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.