1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le Canada parle de moins en moins français
2 min de lecture

Le Canada parle de moins en moins français

Les données du recensement 2016 publiées par l'institut de statistiques du pays dévoilent que la langue française est sur le déclin, y compris au Québec.

La mairie de Montréal aux couleurs de la France
La mairie de Montréal aux couleurs de la France
Crédit : Twitter / @BNONews
Marie Zafimehy

Même au Québec le français recule. Selon le recensement 2016 publié par Statistiques Canada mercredi 2 août, la langue française est de moins en moins parlé dans le pays. Jusque dans les provinces francophones. 

"On observe une baisse de la proportion des gens qui ont le français comme langue maternelle et de ceux qui parlent le français à la maison", explique Jean-François Lepage, sociologue et analyste au Centre de la statistique ethnoculturelle, langue et immigration à Radio Canada. De moins en moins de canadiens considèrent aujourd'hui le français comme leur langue maternelle : ils étaient 22 % en 2011, il sont aujourd'hui 21,3%. La proportion de Canadiens utilisant le français à la maison a également diminué de 23,8 % à 23,3 % alors qu'en 1981, ils étaient 24,6 %.

Les défenseurs de la langue française se désolent. "Le bilan dévoilé hier est dramatique. Les résultats sont bouleversants pour les francophones, parce que non seulement on voit un nouveau recul du poids des francophones aux pays, mais ce déclin s’accélère encore plus", confie au Journal de Montréal Jean-Claude Perreault président d'Impératif français, organisme culturel de défense et de promotion de la langue française.

Le Québec inquiète

La chute progressive de l'usage du français est un sujet particulièrement sensible au Québec. Selon Statistique Canada, 78,4% des Québécois ont déclaré le français comme langue maternelle en 2016 contre 79,7% en 2011. Dans la province francophone, la proportion de la population qui parle français à la maison est elle passée de 87 % en 2011 à 86,4 % en 2016. 

À lire aussi

La présence de moins en moins importante du français chez les Québécois se fait au profit d'une autre langue officielle : l'anglais. Au Québec, la langue de Shakespeare a connu une hausse de 0,6 % pour atteindre 9,6 % en 2016 en tant que langue maternelle. La proportion de personnes qui parlent anglais à la maison a même augmenté de 1,5 % depuis 2011, pour atteindre 19,8 %. Par ailleurs, 6,6 % des Québécois ne parlent que l’anglais.

"J’avoue que je suis complètement abasourdi par ce phénomène, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il y ait plus d’anglophones au Québec. Je crois que la province ne doit certainement pas baisser les bras dans le débat du rôle du français", indique le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA), Jean Johnson au journal montréalais.

Jean Johnson a tenu une conférence de presse mercredi : il y a notamment appelé le gouvernement fédéral à préparer un plan d'action pour les langues officielles. "Jamais il n'a été aussi important que ce plan soit une réelle politique de développement global plutôt qu'une liste d'initiatives", a-t-il lancé en demandant notamment l'intégration d'un plus grand nombre d'immigrants aux communautés francophones minoritaires.

Un Canada polyglotte

Pour le sociologue Jean-François Lepage, le déclin de la langue française s'explique par le poids de l'immigration : "L’anglais a une force d’attraction chez les immigrants", explique-t-il à Radio Canada. Le nombre de personnes de langue maternelle française a donc beau croître, leur poids relatif diminue avec l'arrivée de populations immigrées qui préfèrent adopter l'anglais en plus de leur langue d'origine. Ainsi le mandarin et le cantonais sont les deux langues maternelles "immigrantes" les plus parlées selon le recensement.

Par ailleurs, Statistique Canada relève un nouveau record : en 2016 le taux de bilinguisme a atteint 18 % - il était de 17,5% en 2015. Cette augmentation, note l'institut, est surtout attribuable au Québec où une hausse de 8,8% a été enregistrée.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.