1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. La Chine va-t-elle vraiment envoyer 100.000 canards pour combattre les criquets au Pakistan ?
2 min de lecture

La Chine va-t-elle vraiment envoyer 100.000 canards pour combattre les criquets au Pakistan ?

Des experts remettent en cause la faisabilité du débarquement de palmipèdes au Pakistan pour lutter contre l'invasion de criquets.

Un élevage de canards (illustration)
Un élevage de canards (illustration)
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Une armée de canards envoyés par la Chine pour éradiquer l'invasion de criquets subie par le Pakistan. L'affaire avait tout de la belle histoire du moment. L'information, diffusée par une agence de presse chinoise la semaine dernière, s'est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux chinois et au Pakistan, où les palmipèdes salutaires sont devenus des mèmes très populaires. Mais la réalité s'avère plus complexe. Des experts remettent aujourd'hui en question la faisabilité du projet au regard des conditions climatiques arides des régions concernées.

Selon un article du quotidien britannique The Guardian, un scientifique membre de la délégation envoyée par la Chine pour aider le Pakistan à combattre les criquets a assuré à des journalistes locaux que les canards auraient du mal à s'adapter aux sécheresses observées dans les zones du Pakistan infestées par les criquets. "Les canards sont des animaux aquatiques. Or, les températures sont très élevées dans les zones désertiques du Pakistan", a estimé Zhang Long. Selon l'expert, responsable académique de l'Université agronomique de Chine, le "pays des purs" ferait mieux d'utiliser des pesticides chimiques ou biologiques pour venir à bout des nuisibles.

Quelques jours plus tôt, un rapport du Ningbo Evening News repris par la BBC avait déchaîné les passions en annonçant qu'un régiment de 100.000 canards allait débarquer au Pakistan afin de lutter contre l'invasion de criquets qui ravagent les cultures du pays. L'agence de presse chinoise partageait alors les pistes évoquées par Lu Lizhi, un chercheur de l'Institut provincial de technologie agricole du Zhjiang, selon lesquelles les canards, capables de manger plus de 200 criquets par jour, seraient "une arme biologique" plus efficace, moins coûteuse et plus respectueuse de l'environnement. 

L'infestation acridienne que subissent le Pakistan, l'Inde et l'Afrique de l'Est est la pire que le pays a connu en deux décennies. Elle menace la récolte de blé du pays et a déjà mis à mal sa récolte de coton l'année dernière. L'ONU a appelé en janvier à une aide internationale pour lutter contre les essaims. En 2000, la Chine avait déployé 30.000 canards pour lutter contre une infestation similaire dans les régions du Zheijiang et du Xinjiang.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/