1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. L'Ukraine prête à accepter une mission humanitaire internationale à Lougansk
1 min de lecture

L'Ukraine prête à accepter une mission humanitaire internationale à Lougansk

L'Ukraine est prête à accepter une mission humanitaire à Lougansk, à condition qu'elle soit internationale et non russe.

Des enfants originaires de Lougansk se sont réfugiés à Yalta, en Ukraine.
Des enfants originaires de Lougansk se sont réfugiés à Yalta, en Ukraine.
Crédit : ALEXANDER KHUDOTEPLY / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le président ukrainien Petro Porochenko s'est dit prêt à accepter une mission humanitaire à Lougansk à condition qu'elle soit internationale, non armée et passe par des postes-frontières contrôlés par Kiev.

Au cours d'une conversation téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel, Petro Porochenko l'a informée de ses discussions dans ce sens avec le président du Comité international de la Croix Rouge (CICR) Peter Maurer et d'autres partenaires internationaux, a indiqué la présidence ukrainienne dans un communiqué.

"Nous sommes prêts à accepter l'aide humanitaire si cette mission est internationale sans aucun accompagnement militaire et si elle passe par des postes-frontières contrôlés par les gardes-frontières ukrainiens", a souligné Petro  Porochenko cité dans ce communiqué.

La Russie avait proposé de mener une "mission humanitaire" en Ukraine

Au cours d'une réunion d'urgence à l'ONU vendredi, la Russie a proposé de mener une "mission humanitaire" ou de créer des couloirs humanitaires pour venir en aide à la population de l'Est de l'Ukraine.

À lire aussi

Cette initiative a été rejetée par Kiev et les Occidentaux qui craignent qu'elle ne serve de prétexte pour une invasion.

A Lougansk, les autorités locales ont jugé la situation "critique" alors que ce fief séparatiste n'a plus d'électricité, d'eau courante ou de réseau téléphonique depuis une semaine, et que l'essence et les réserves de nourriture s'épuisent rapidement.

Merkel et Obama contre une intervention russe

Barack Obama et Angela se sont entretenus par téléphone et ont tous les deux affirmé leur refus de voir la Russie intervenir en Ukraine. "Les deux dirigeants sont d'accord sur le fait que toute intervention russe en Ukraine, même sous des prétextes 'humanitaires', est inacceptable sans l'autorisation expresse et formelle du gouvernement de l'Ukraine", a indiqué le Maison Blanche dans un communiqué.

"Cela violerait la loi internationale et conduirait à des conséquences supplémentaires", a ajouté l'exécutif américain en référence aux nombreuses sanctions économiques déjà en vigueur contre Moscou.

De son côté, la chancellerie à Berlin a souligné qu'un convoi humanitaire, quelle que soit sa nationalité, ne pouvait être mis en place que "sous l'égide du comité international de la Croix rouge" et "avec le soutien du gouvernement ukrainien". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/