1 min de lecture Corée du Nord

Kim Jong-Un interdit les chiens domestiques et les saisit pour leur viande

Les autorités coréennes auraient identifié plusieurs familles avec des chiens, confisqués puis abattus ensuite.

Kim Jong-un, l'actuel dirigeant suprême de la Corée du Nord
Kim Jong-un, l'actuel dirigeant suprême de la Corée du Nord Crédit : KCNA VIA KNS / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti Journaliste

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un a décrété au mois de juillet dernier que posséder un chien comme animal de compagnie était un symbole de "décadence" capitaliste et a annoncé que c'était désormais illégal dans son pays.

"Les autorités ont identifié des foyers avec des chiens et les contraignent à les abandonner ou les confisquent de force pour les abattre", a expliqué une source au quotidien sud-coréen Chosun Ilbo, dont le Daily Mail se fait l'écho. Précisant aussi : "Certains chiens sont envoyés dans des zoos d'État ou vendus à des restaurants pour leur viande."

Des millions de Nord-coréens sont confrontés à de graves pénuries alimentaires. Jusqu'à 60% de la population, selon un rapport de l'ONU. Les propriétaires de chiens en Corée du Nord craignent que leurs animaux de compagnie soient tués pour pallier ces pénuries de nourriture. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corée du Nord Chiens Kim Jong-Un
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants