1 min de lecture États-Unis

Kevin Spacey : le masseur qui accusait l'acteur d'agression sexuelle est décédé

L'information a été confirmée mercredi 18 septembre par l’avocat du défunt. L'homme accusait Kevin Spacey de l'avoir obligé à toucher ses parties génitales lors d'une séance de massage.

Kevin Spacey devant la Nantucket District Court
Kevin Spacey devant la Nantucket District Court Crédit : AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

La victime présumée de Kevin Spacey avait souhaité garder l'anonymat tout au long de la procédure. Ce masseur originaire de Malibu accusait l'acteur de 60 ans de violences et d'agressions sexuelles. Mais alors que le procès de Kevin Spacey doit avoir lieu en juin 2020, celui qui s'était fait appeler John Doe pour les besoins de l'enquête a été retrouvé mort. 

Ce sont les avocats du masseur qui ont confirmé sa mort, dans des circonstances qui pour le moment restent inconnues. "Sa mort prématurée a été, pour sa famille, un choc dévastateur qu’elle peine à traiter et qui est si récente qu’elle n’a pas encore célébré ses obsèques", a déclaré Genie Harrison, l'avocat de John Doe.

L'accusateur anonyme avait porté plainte contre l'acteur d'House of Cards ou encore Usual Suspects en septembre 2018, après l'éclosion du mouvement #MeToo. Il affirmait que Kevin Spacey l'avait forcé à toucher ses organes génitaux, à l'embrasser et lui avait proposé une fellation lors d'un massage dans l'une des résidences du comédien située à Malibu. Des faits contestés par l'acteur. 

Quelles conséquences pour la suite de l'affaire ?

Ce décès pourrait avoir un impact majeur sur la procédure en cours, comme l'a expliqué Genie Harrison. Dès l'officialisation de la mort du plaignant, les avocats de Kevin Spacey ont déposé un avis de décès au tribunal. Un geste qualifié "d'indigne, insensible et inapproprié", par l'avocat de John Doe, qui n'a selon lui qu'un but pour la partie adverse : "gagner l'avantage d'un chronomètre", a relevé Paris Match.

L'hebdomadaire indique que ce dépôt a pour conséquence le lancement d'un compte à rebours de 90 jours à la fin duquel l'affaire doit être classée. Ce qui veut dire que "l'affaire peut être renvoyée par le tribunal", poursuit l'avocat du masseur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Agression sexuelle Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants