2 min de lecture Violences

Jeune homme noir abattu par la police aux États-Unis : que s'est-il passé à Atlanta ?

Rayshard Brooks, 27 ans, a été tué de deux balles dans le dos alors qu'il tentait de fuir des policiers voulant l'interpeller.

Micro générique Switch 245x300 Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Jeune homme noir abattu par la police aux États-Unis : que s'est-il passé à Atlanta ? Crédit Image : Elijah Nouvelage / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Léa Stassinet

Trois semaines après la mort de George Floyd, la mort d’une autre homme noir par la police fait la une aux États-Unis. D'autant plus qu’elle a été filmées encore une fois. Cela s’est passé vendredi soir à Atlanta, l’une des villes qui ont connu des émeutes il y a un peu plus de 15 jours. 

Les caméras sur les tenues des policiers montrent qu’ils approchent un véhicule, sur le parking d’une chaîne de restaurants très connue ici qui s’appelle Wendy’s. Il y a un homme à l’intérieur, il est endormi, il a 27 ans, il s’appelle Rayshard Brooks. La discussion s’engage. L’homme dit qu’il n’a pas d’arme sur lui, que c’est l’anniversaire de sa fille. Il lui font faire un test d’alcoolémie. Tout semble calme et cordial. Mais cela bascule soudainement quand les policiers lui disent qu’il est en état d’arrestation.

Deux balles tirées dans son dos

Ces derniers lui disent en effet de mettre ses mains derrière le dos pour qu’ils puissent le menotter, mais il se débat. Sur d’autres vidéos postées sur les réseaux sociaux par des témoins, on voit qu’il se débat, une lutte s’engage, et Brooks saisit un taser à un policier, l’autre utilise son taser sur Brooks. On ne sait pas clairement si Brooks utilise le taser qu’il a saisi. Mais Brooks s’éloigne, et là l’un des policiers tire. L’homme s’effondre, il est mort, deux balles dans le dos. 

L’officier en question a été licencié. Il va être inculpé dans les prochains jours, le procureur laisse entendre que ce sera pour meurtre, car selon les premiers éléments de l’enquête il ne présentait pas de menace mortelle pour les policiers. Il avait été fouillé, il n’avait pas d’arme, il cherchait à s’enfuir, à pied, alors qu’il avait été tasé. Il n’était pas en état de partir bien loin. Rien ne justifiait qu’on l’abatte dans le dos. 

Des manifestations pour réclamer justice

À lire aussi
Youssoupha Diaby affirme avoir été jeté à terre par des policiers racisme
Seine Saint-Denis : l'humoriste Youssoupha Diaby accuse la police de racisme

C’est pour cela que la cheffe de la police d’Atlanta a démissionné. Démission qu’attendait la maire d’Atlanta, qui estime que ça n’était pas un cas où l’usage de l’arme qui a tué Brooks était justifié. La maire d’Atlanta, Keisha Lance Bottoms, qui est noire, avait été remarquée à travers le pays pour ses paroles fortes d’apaisement après les émeutes dans sa ville, elle avait parlé comme mère, mère d’enfants noirs.

Cette mort pourrait raviver les tensions dans le pays. Des manifestants à travers le pays ont crié son nom ce dimanche, et le restaurant en question a été brûlé samedi soir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violences Police États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants