1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : pourquoi des statues de Christophe Colomb sont-elles prises pour cibles ?
1 min de lecture

États-Unis : pourquoi des statues de Christophe Colomb sont-elles prises pour cibles ?

Dans la foulée des manifestations anti-racistes aux États-Unis, les statues de Christophe Collomb sont attaquées. L'explorateur est considéré comme une des figures du génocide des indigènes.

Une personne tient une pancarte "Black Lives Matter" à Détroit, après la mort de George Floyd, le 29 mai 2020
Une personne tient une pancarte "Black Lives Matter" à Détroit, après la mort de George Floyd, le 29 mai 2020
Crédit : SETH HERALD / AFP
Camille Sarazin & AFP

Une statue de Christophe Colomb a été décapitée à Boston, une autre vandalisée à Miami et une troisième jetée dans un lac en Virginie. Dans la foulée du mouvement antiraciste relancé aux États-Unis par la mort de George Floyd, l'hostilité à l'égard de ces symboles grandit. 

Le navigateur génois, longtemps présenté comme le "découvreur de l'Amérique", est désormais considéré comme une des figures du génocide des Amérindiens et des indigènes en général. Et dénoncé au même titre que les esclavagistes ou les généraux confédérés pendant la guerre de Sécession.

Des dizaines de villes américaines ont remplacé la célébration en octobre du "Columbus Day" - devenu jour férié fédéral en 1937 - par une journée d'hommage aux "peuples indigènes". Mais pas Boston ni New York, qui comptent de fortes communautés d'origine italienne auxquelles cette journée rend hommage.

"Je trouve que c'est bien de capitaliser" sur la vague de manifestations contre le racisme qui secoue actuellement les États-Unis, a déclaré une joggeuse qui passait devant le monument abîmé à Boston. "Tous comme les Noirs de ce pays, les indigènes ont été maltraités. Ce mouvement est puissant et la décapitation est très symbolique", a-t-elle poursuivi.

À lire aussi

Ce mouvement qui s'attaque aux symboles d'un passé esclavagiste et raciste touche d'autres pays, notamment la Grande-Bretagne et la Belgique, où des statues de figures coloniales ont été attaquées ces derniers jours.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/