2 min de lecture Japon

Japon : après l'abdication de l'empereur, le pays change d'ère impériale

Après l'abdication de l'empereur du Japon Akihito, son fils, Naruhito occupera le trône à partir du 1e mai. L'annonce du nom de cette nouvelle ère, "Reiwa" ("harmonie"), est un événement historique pour les Japonais.

Naruhito, le nouvel empereur du Japon, le 17 février 2019.
Naruhito, le nouvel empereur du Japon, le 17 février 2019. Crédit : IMPERIAL HOUSEHOLD AGENCY OF JAPAN / AFP
Sarah Duhieu
Sarah Duhieu
et AFP

Une nouvelle ère s'ouvre au Japon. Dans un mois, le 1e mai, l'empereur Akihito laissera place à son fils, Naruhito. Ce changement s'accompagnera d'un nouveau nom : la nouvelle ère impériale s'appellera "Reiwa", association de deux idéogrammes qui signifient "harmonie".

"Cela évoque la naissance d'une civilisation où règne une harmonie entre les êtres", explique le Premier ministre Shinzo Abe. "Ce nom veut marquer le début d'une période qui déborde d'espoir."

Le terme est tiré d'un court poème japonais "waka" faisant référence à la nature. Il est extrait de la plus ancienne anthologie de poésie japonaise appelée Manyoshu, vieille de 1.200 ans. "C'est la première fois qu'il s'agit d'un terme issu de textes japonais" et non chinois, précise le chef du gouvernement, souvent qualifié de nationaliste, se disant "fier de la longue histoire du Japon".

Un événement historique

Le nom "Reiwa" a été choisi au terme d'une réflexion de plusieurs mois entre experts, personnalités d'origines diverses et dirigeants politiques. Il sera utilisé dans de nombreux documents administratifs et les dates de naissance sont le plus souvent exprimées ainsi.

À lire aussi
Naruhito, âgé de 59 ans, a officiellement succédé le 1er mai à son père Japon
DIAPORAMA - Japon : les plus belles images du défilé de l'Empereur et de l'Impératrice

L'annonce du terme a été faite en direct sur toutes les chaînes de télévision et sur des écrans publics par le porte-parole du gouvernement. Une heure après, aux abords des gares, les passants s'arrachaient les éditions spéciales gratuites des grands journaux. "C'est différent des autres fois, c'est historique", estime l'un d'entre eux, M. Nagayama. "C'est pour cela que j'ai amené mon fils pour qu'il attrape une édition spéciale, c'est une expérience qu'on ne vit que très rarement. Il n'a que huit ans et est déjà entre deux ères".

C'est la deuxième fois qu'un nom d'ère est communiqué de la sorte. La précédente, l'ère Heisei ("parachèvement de la paix"), avait été annoncée en janvier 1989 dans un ambiance triste : le peuple faisait le deuil de l'empereur Hirohito, tout juste décédé.

Le 126e empereur

Le nom Reiwa, 248e ère du Japon, accompagnera le règne du 126e empereur, Naruhito, qui succède à son père, Akihito. Âgé de 85 ans, celui-ci a annoncé le 30 avril se retirer du pouvoir. C'est la première fois en deux siècles qu'un empereur japonais abdique.

La loi sur la Maison impériale ne prévoit pas une telle disposition. Selon ce texte, révisé en 1947, le décès de l'empereur ouvre la succession. Dans le cas présent, une législation d'exception permet à Akihito et lui seul d'abdiquer. Il portera désormais le titre d'empereur émérite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Japon International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants