1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Italie : une magistrate afghane évacuée en septembre obtient la nationalité
1 min de lecture

Italie : une magistrate afghane évacuée en septembre obtient la nationalité

L'Italie a accordé la nationalité à une célèbre magistrate afghane, Maria Bashir, première femme procureure générale dans le pays, évacuée en septembre lors du retrait américain.

Maria Bashir aux côtés notamment d'Hillary Clinton le 20 octobre dernier
Maria Bashir aux côtés notamment d'Hillary Clinton le 20 octobre dernier
Crédit : KEVIN LAMARQUE / POOL / AFP
Romain Giraud & AFP

Maria Bashir, une célèbre magistrate afghane de 51 ans, a reçu ce jeudi la nationalité italienne. Première femme procureure générale dans le pays, elle avait été évacuée ne septembre lors du retrait américain. Cette femme était devenue en 2009 procureure générale de la province de Hérat, dans l'ouest de l'Afghanistan, où elle avait combattu la corruption, les violences faites aux femmes et le mariage forcé des enfants, avant de se voir retirer sa charge par les talibans.

"C'était une période particulièrement cruelle pour les femmes, tout le monde avait peur d'aller travailler et moi aussi, j'ai dû rester à la maison. J'ai alors ouvert une école clandestine chez moi, pour les filles du quartier", avait-elle confié en 2010 dans un entretien à l'Office des Nations unies contre les drogues et le crime. Elle a reçu en 2011 le Prix international de la femme de courage décerné par le département d'Etat américain. Et la même année, le magazine Time l'avait classée parmi les 100 personnalités les plus influentes dans le monde.

Maria Bashir "a oeuvré en étroite collaboration avec les autorités italiennes durant leur présence dans le pays, contribuant au renforcement des institutions et, plus généralement, de l'Etat de droit", a motivé le conseil des ministres qui a entériné la décision mercredi soir.

"L'Italie entend ainsi manifester son soutien à toutes les autres femmes afghanes, qui continuent de lutter pour leur liberté et leurs droits en payant le prix fort", a de son côté réagi jeudi dans un communiqué la ministre de la Justice, Marta Cartabia. Arrivée en Italie le 9 septembre, Maria Bashir s'est dite "reconnaissante" et a remercié le président italien, Sergio Mattarella, signataire du décret de naturalisation, pour "ce grand honneur".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/