2 min de lecture Italie

Italie : déchaînement raciste après un meurtre au scénario finalement plus complexe

Un gendarme est mort poignardé jeudi à Rome. Rapidement, des médias italiens mais aussi Matteo Salvini ont évoqué un suspect maghrébin, alors que le suspect interpellé est un jeune touriste américain.

Des carabiniers en patrouille à Rome - Illustration
Des carabiniers en patrouille à Rome - Illustration Crédit : FILIPPO MONTEFORTE / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

C'est une histoire aussi terrible qu'embarrassante. Dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 juillet, un gendarme de 35 ans a été tué de huit coups de couteau dans un quartier cossu du centre de Rome par un suspect qu'il était en train d'interpeller pour le vol d'un sac. S'en est suivi un déferlement de haine raciste envers le meurtrier présumé, décrit dans un premier temps par les médias italiens comme maghrébin. 

"Les suspects ont été filmés par les caméras de surveillance, ils ne nous échapperont pas. Apparemment, ce ne sont pas des Italiens, comme c'est surprenant !", a ensuite commenté  le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, réclamant "les travaux forcés à perpétuité" pour "ces bâtards". "L'Italie ne peut pas être le point d'atterrissage de tant de bêtes sauvages", a aussi insisté Giorgia Meloni, cheffe du parti d'extrême droite Fratelli d'Italia. Un déchaînement suivi par de nombreux Italiens sur les réseaux sociaux.

Le suspect et son complice présumé ont finalement été arrêtés vendredi après-midi et se révèlent être deux Américains de 19 ans, qui séjournaient dans un hôtel de luxe. L'un d'entre eux a avoué vendredi soir être l'auteur du meurtre à l'arme blanche du gendarme, rapportent les médias italiens citant la police.

Une interpellation qui tourne au drame

Selon la version fournie par les deux Américains, ils avaient tenté de voler le sac d'un dealer qui les avait arnaqués en leur vendant des cachets d'aspirine présentés comme de la cocaïne. Les deux touristes avaient alors fixé rendez-vous au dealer à 3h00 du matin, pour lui restituer le sac à dos, en échange de 100 euros, selon les médias américains.

À lire aussi
Un parachutiste (illustration) Italie
Italie : un parachutiste atterrit dans un stade en plein milieu d'un match de foot

Le dealer a dénoncé le vol aux gendarmes, qui se sont présentés en civil au rendez-vous. L'interpellation a ensuite tourné au drame. Celui qui aurait avoué avoir tué le carabinier a assuré ne pas avoir compris qu'ils avaient affaire aux forces de l'ordre et avoir paniqué, pensant qu'il s'agissait d'amis du dealer. Les deux Américains ont été placés en détention pour homicide aggravé et tentative d'extorsion, des chefs d'accusation qui doivent désormais être validés par un juge.

Des anonymes ont apporté des fleurs sur les lieux du drame, pour rendre hommage au gendarme, qui sera inhumé lundi dans sa commune natale au pied du Vésuve, en présence de nombreux représentants de l'Etat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Italie Gendarmerie Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants