1 min de lecture Séisme

Iran : un séisme de magnitude 4,5 près d'une centrale nucléaire

La secousse a été ressentie, mercredi 8 janvier, dans la ville portuaire de Bouchehr, où se trouve la centrale nucléaire du même nom.

La centrale nucléaire iranienne de Bouchehr
La centrale nucléaire iranienne de Bouchehr Crédit : ATTA KENARE / AFP
Maxime Magnier et AFP

Les sources d'inquiétude se multiplient en Iran. Alors que le contexte international est particulièrement tendu entre le pays des Mollah et les États-Unis, et qu'un avion ukrainien s'est écrasé après son décollage de Téhéran, mercredi 8 janvier au matin, un séisme de magnitude 4,5 a frappé, le même jour, le sud-ouest de l'Iran, où se trouve la centrale nucléaire de Bouchehr, a indiqué l'institut géologique américain (USGS).

D'une profondeur de 10 kilomètres, le séisme a secoué, à 4h19, une zone située à 17 kilomètres au sud-est de la ville de Borazjan, selon le site internet de l'USGS. La secousse a été ressentie à Bouchehr, où se trouve la centrale nucléaire iranienne du même nom, située sur la côte, selon l'agence officielle iranienne Irna.

Irna, qui cite le directeur de la cellule de crise de la province, Jahangir Dehghani, n'a pour l'heure rapporté aucune victime et aucun dégât. Ce tremblement de terre survient deux semaines après qu'un séisme de magnitude 5,1 a frappé la même région, sans faire de victime ni de dégâts importants.

La centrale de Bouchehr, qui produit 1.000 mégawatts, a été construite par la Russie, après des années de retard, et a officiellement été livrée en septembre 2013. En 2016, des entreprises russes et iraniennes ont commencé à construire deux réacteurs de 1.000 mégawatts de plus à Bouchehr. Les travaux devraient durer 10 ans.

Lire la suite
Séisme Iran Nucléaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants