1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Syrie : Jean-Michel Clain vivait dans un appartement de standing à Raqqa
1 min de lecture

Syrie : Jean-Michel Clain vivait dans un appartement de standing à Raqqa

Deux journalistes françaises ont retrouvé, en Syrie, l'appartement des frères Clain, deux Toulousains qui avaient revendiqué les attentats du 13 Novembre au nom de Daesh.

Raqqa, l'ancienne capitale de Dash en Syrie, le 14 avril 2019.
Raqqa, l'ancienne capitale de Dash en Syrie, le 14 avril 2019.
Crédit : DELIL SOULEIMAN / AFP
Syrie : deux journalistes françaises retrouvent l'appartement des frères Clain
04:30
Syrie : deux journalistes françaises retrouvent l'appartement des frères Clain
04:31
Amandine Bégot - édité par Sarah Duhieu

Dans les coulisses de Daesh. Un reportage saisissant fait la une de La Dépêche du Midi : Céline Martelet et Edith Bouvier, deux journalistes spécialistes du suivi des jihadistes français, ont retrouvé l'appartement des frères Clain en Syrie. C'est dans ce repère que les deux Toulousains ont sans doute revendiqué les attaques du 13 novembre 2015, celles du Bataclan, des terrasses et de Saint-Denis.

Cet appartement est situé en plein centre de Raqqa, dans un immeuble de standing. Ascenseur, faux marbre, cuisine équipée, canapé moelleux, écran plat mais aussi baignoire à jets : les deux français et leurs familles ont bénéficié d'un traitement particulier, bien au dessus des standards locaux.

La preuve aussi, écrit Jean Souléry dans son édito, qu'un terroriste peut, en dehors de ses activés criminelles, mener une vie normale dans son appartement, assis sur son canapé, devant sa télé. L'image fait froid dans le dos.

Des sacs jamais ouverts

En fouillant dans les décombres d'une parfumerie, à quelques mètres de là, les deux journalistes tombent sur une mine d'information : des sacs abandonnés là depuis plus d'un an et demi.

À écouter aussi

À l’intérieur, elles trouvent une série de documents de l’organisation terroriste, notamment un gros cahier rouge dans lequel toutes les dépenses des combattants étrangers sont notées. Nationalité, date de la demande, utilisation de la somme, tout est consigné.

On peut ainsi lire qu'Abu Othman al Faransi, plus connu sous le nom de Jean-Michel Clain, a reçu la somme de 5.000 dollars pour des frais de mission. Un certain Abu Mohamed al Jazaeri reçoit lui régulièrement des sommes très importantes, jusqu'à 200.000 dollars.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/