2 min de lecture États-Unis

Californie : pourquoi les pompiers ont concentré leurs efforts sur la bibliothèque Reagan

Conséquence du dérèglement climatique, la saison des incendies se rallonge en Californie. Le 30 octobre dernier, les flammes ont failli dévorer la bibliothèque Ronald Reagan, haut lieu du conservatisme américain.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Californie : pourquoi les pompiers ont concentré leurs efforts sur la bibliothèque Reagan Crédit Image : Frederic J. BROWN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Noé Blouin

L'un des incendies, qui sévissent en ce moment sur la Californie, a été sur le point d’embraser un lieu très symbolique pour les Américains. Les flammes étaient à une quinzaine de mètres de la bibliothèque Ronald Reagan à Simi Valley, au nord de Los Angeles. C’est la tradition ici, quand un président quitte le pouvoir, il collecte des fonds pour faire bâtir une bibliothèque, où sont entreposées ses archives, mais c’est aussi un musée, un centre de conférences, un lieu de mémoire pour faire vivre l’héritage de ces présidents.

La bibliothèque Ronald Reagan c’est tout cela à la fois, les archives sont en sous sol, les dernières années de la Guerre Froide, c’est une mine d’informations. C’est un endroit passionnant à visiter car Reagan a été l’un des présidents les plus marquants du XXe siècle. Un bureau ovale y est reconstitué. On peut aussi visiter l’ancien Air Force One, c’est impressionnant. C’est devenu un haut lieu symbolique de l’Amérique conservatrice. Un mémorial, car c’est là, dans ces collines en peine nature près de Los Angeles, que le président Reagan et son épouse Nancy sont enterrés.

Évidemment beaucoup d’habitants ont du fuit leur maison, il a fallu évacuer de nombreux chevaux dans les ranchs alentour, mais les images de cette bibliothèque Reagan, entourée par les flammes, Air Force One nez à nez avec la fumée sombre, c’est très symbolique.

Un symbole pour les climato-sceptiques

Des incendies en Californie, il y en a chaque année, et ce qui rend les incendies de cette semaine très menaçants, les vents venus du désert sont particulièrement forts ces derniers jours. Mais si on prend un peu de champ… il y 50 ans, Ronald Reagan était gouverneur de Californie. En 50 ans, la saison des feux s’est rallongée en moyenne de deux mois et demi. Presque jusqu’à l’hiver !
 
Il y a un demi-siècle, la surface brûlée en Californie chaque année se comptait en dizaines de milliers d’hectares. L’an dernier c’était près d’un million d’hectares. Je dis que c’est symbolique, car beaucoup d’Américains, notamment la partie la plus conservatrice du pays qui admire particulièrement Ronald Reagan, conteste ou minimise le dérèglement climatique, qui a pour première conséquence l’aggravation, l’intensification de phénomènes métrologiques.

À lire aussi
Des enfants de maternelle dans une salle de classe justice
États-Unis : un garçon de 5 ans invite sa classe au tribunal pour son audience d'adoption

Heureusement, dès la conception de la bibliothèque, les architectes avaient pris en compte les risques d’incendies. Il y a des réserves d’eau. Des chèvres sont amenés régulièrement pour brouter autour, pour éclaircir les broussailles. Et puis les pompiers et les avions ont concentré leurs efforts pour s’assurer que le bâtiment ne brûle pas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Californie Climat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants