2 min de lecture Cinéma

Il y a 80 ans, les États-Unis découvraient "Autant en emporte le vent"

Le 15 décembre 1939 se tenait la première du film "Autant en emporte le Vent" à Atlanta, en Géorgie. Plus grand succès de l’histoire du cinéma, c'est encore aujourd'hui le film préféré des Américains.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Il y a 80 ans, les États-Unis découvraient "Autant en emporte le vent" Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Charles Deluermoz

À cause de la guerre, les Français ont dû attendre 1950 pour le découvrir. Mais la première du film Autant en emporte le vent a eu lieu le 15 décembre 1939. Ce n'était pas à Hollywood mais à Atlanta, en Géorgie, où se déroule le film, car il raconte la grande histoire du Sud pendant la guerre de Sécession. 

Ce jour-là, 300.000 personnes se sont rassemblées dans les rues. Une parade était organisée avec les acteurs et le gouverneur de l'État avait déclaré le jour férié. Toutefois, l’une des actrices principales n'a pas eu le droit d‘assister à cette première. La raison ? Elle était de couleur noire. 

Interprète d'une domestique nommée Mammy, elle obtiendra pour ce rôle l’Oscar du meilleur second rôle. Il s'agira du premier Oscar pour un acteur ou une actrice issu de la communauté afro-américaine.

Un film sur l'esclavagisme

Mais, comme tous les autres acteurs noirs du film, Hattie McDaniel n’était pas autorisée à assister à la première car, selon les lois en vigueur dans les états du Sud comme la Géorgie, les noirs ne pouvaient pas s’asseoir dans un cinéma avec des blancs. Le héros Clark Gable a eu beau menacer de ne pas assister à la projection, cela n’a pas suffi à faire exception à la règle. 

À lire aussi
Le producteur déchu Harvey Weinstein à New York, le 9 juillet 2018 justice
Harvey Weinstein avait une "liste rouge" des femmes susceptibles de le dénoncer

Par ailleurs, cette spécificité du Sud, c’est tout le sujet du film, qui raconte l’histoire de Scarlett O’Hara, interprétée par Vivien Leigh, une jeune femme dont les parents possèdent une plantation de coton dans le Sud, en pleine guerre de Sécession à propos de l’abolition de l’esclavage.

3.5 milliards de dollars de recette

Il est impossible de comprendre l’Amérique sans la guerre de Sécession, et ce film rappelle à quel point l'histoire de la guerre civile américaine a marqué le pays. Adaptation du roman de Margaret Mitchell, Autant en emporte le vent est le plus grand succès de l'histoire du cinéma car il a raflé à l'époque pas moins de 10 oscars, un record. Depuis, seuls Ben Hur, Titanic et le Seigneur des Anneaux ont fait mieux avec 11 statuettes.

Surtout, le film de Victor Fleming, produit par David O.Selznick pour la MGM, est le plus lucratif de l’histoire. Ajusté à l’inflation, le film aurait rapporté plus de 3.5 milliards de dollars. Soit 1.000 fois ce qu’il avait coûté. 

Aujourd’hui, même si le film est critiqué pour avoir perpétué des stéréotypes racistes et des mythes mensongers sur la guerre de Sécession - mais aussi pour une scène de viol marital, lorsque Rett Butler force Scarlett O’Hara à coucher avec lui - il reste un mythe aux États-Unis. Ces dernières années, à deux reprises, des sondages menés auprès des habitants ont montré que c’était le film préféré des Américains.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma États-Unis Histoire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants