1 min de lecture International

Hong Kong : un homme transformé en torche humaine après une journée de tensions

La cité-état a connu ce lundi 11 novembre l'une des journées les plus violentes et chaotiques en cinq mois de mobilisation prodémocratie.

Des manifestants à Hong Kong, le 11 novembre 2019.
Des manifestants à Hong Kong, le 11 novembre 2019. Crédit : Philip FONG / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Des heurts ont éclaté ce lundi 11 novembre à Hong Kong, faisant de ce jour l'un des plus  violents depuis le début mouvement de contestation qui agite le territoire depuis cinq mois. Les manifestants, qui avaient multiplié les actions pour bloquer les transports au début de la semaine de travail, ont vivement réagi à la vidéo, diffusée sur Facebook, montrant l'un des leurs touché dans la matinée par un tir quasi à bout portant d'un policier dans le quartier de Sai Wan Ho, dans le nord-est de l'île de Hong Kong.


De nombreux secteurs de la mégapole ont vu s'ériger des barrages sur les routes, alors que des radicaux vandalisaient des stations de métro et des sociétés accusées de faire le jeu du gouvernement local ou de Pékin.


Un homme masqué a aspergé un autre homme avec un liquide inflammable, avant de le transformer en torche humaine dans une scène particulièrement violente qui, captée par des téléphones, s'est vite propagée sur les réseaux sociaux.

Hospitalisé dans un état critique

Le porte-parole de la police, John Tse, a précisé que l'homme transformé en torche humaine dans le quartier de Ma On Shan, à une vingtaine de kilomètres au nord du quartier financier de Hong Kong, avait été hospitalisé dans un état critique. 

À lire aussi
Un employé emballant du cannabis dans l'une des toutes premières boutiques légales du pays : Hemp Embassy, à Milan cannabis
Italie : le Parlement légalise le cannabis "light"


La police a accusé un manifestant d'être responsable de cette attaque, en accusant aussi des "émeutiers" de divers autres actes de violence, comme le fait d'avoir jeté un cocktail Molotov dans un train. De leur côté, de nombreux manifestants ont encore dénoncé un recours excessif à la force de la part de la police.

En dépit de 24 semaines consécutives de manifestations, l'exécutif local comme le gouvernement chinois se sont refusé à toute concession aux manifestants qui demandent notamment des réformes démocratiques et une enquête sur le comportement de la police. La fusillade de Sai Wan Ho, lundi, n'a fait qu'attiser une situation déjà explosive.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Manifestations Hong Kong
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants