1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : qui est Evguéni Prigojine, à la tête du groupe Wagner ?
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : qui est Evguéni Prigojine, à la tête du groupe Wagner ?

ÉCLAIRAGE - L'homme d'affaires proche du Kremlin a reconnu lundi 26 septembre avoir fondé en 2014 le groupe paramilitaire Wagner pour combattre en Ukraine.

L'homme d'affaires Evgueni Prigojine avec Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg le 20 septembre 2010.
L'homme d'affaires Evgueni Prigojine avec Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg le 20 septembre 2010.
Crédit : Alexey DRUZHININ / SPUTNIK / AFP
Thomas Pierre

Moscou a toujours démenti le moindre lien avec des organisations paramilitaires. Pourtant, un homme d'affaires proche du Kremlin vient d'admettre ce lundi 26 septembre avoir créé le "bataillon Wagner". Evguéni Prigojine dit avoir fondé le groupe afin d'envoyer des combattants compétents au Donbass ukrainien "le 1er mai 2014". 

Depuis, Wagner est suspecté de mener dans l'ombre les basses œuvres du Kremlin sur différents théâtres d'opérations. "Ces gars, des héros, ont défendu le peuple syrien, d'autres peuples de pays arabes, les démunis africains et latino-américains, ils sont devenus un pilier de notre patrie", affirme encore Evguéni Prigojine. 

L'oligarque était accusé par nombre de puissances occidentales et médias russes d'être le financier de Wagner, dont les hommes ont été vus en Syrie, en Libye, en Ukraine et en Centrafrique notamment. Le milliardaire russe a été un temps l'un des fournisseurs des cuisines du Kremlin, ce qui lui vaut le surnom de "cuisinier de Poutine".

"L’armée de l’ombre de Poutine"

Au moment où Moscou débute une mobilisation partielle des hommes russes pour aller combattre en Ukraine, le groupe Wagner, surnommé "l'armée de l'ombre de Poutine" par Amnesty international, représente l'autre volet de la défense des intérêts russes à l'étranger. 

À écouter aussi

Officiellement, il s'agit d'une société privée russe qui propose des services de sécurité : de la protection rapprochée de personnalités, de la formation militaire de la vente d’armes, du conseil et du maintien de l'ordre. "Nous sommes là où l’anarchie se produit et nous le faisons au service de notre patrie", résument-ils. 

L’intérêt pour Moscou est d’abord de sous-traiter la violence à un groupe privé, secret, qui n’a aucune existence juridique, permettant au Kremlin de nier son implication. "S'il y a des citoyens russes en Lybie, ils ne représentent pas les intérêts de la Russie et ils ne sont pas payés par la Russie", expliquait ainsi Vladimir Poutine lorsqu’une question lui était posée sur ses liens avec les combattants du groupe Wagner en Libye. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire