1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : quelles sont les villes stratégiques pour Vladimir Poutine ?
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : quelles sont les villes stratégiques pour Vladimir Poutine ?

Les forces ukrainiennes ont repoussé, dimanche, une percée russe à Kharkiv, la deuxième ville du pays. Elle fait partie des priorités de l'offensive russe, au même titre que Kiev, Kherson, Berdiansk et Marioupol.

Des patrouilles civiles à Kharkiv, dimanche 27 février.
Des patrouilles civiles à Kharkiv, dimanche 27 février.
Crédit : Sergey BOBOK / AFP
Guerre en Ukraine : quelles sont les villes stratégiques pour Vladimir Poutine ?
00:03:08
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier - édité par Sandra Cazenave

Au quatrième jour de l'offensive russe, les forces ukrainiennes ont réussi à repousser une percée russe à Kharkiv. La ville "est sous notre contrôle total" a écrit le gouverneur local Oleg Sinegoubov sur les réseaux sociaux.

La deuxième ville du nord-est de l'Ukraine, qui abrite 1,4 million d'habitants, est au coeur de la stratégie de Vladimir Poutine. "Quatre gros axes d'efforts ont été déployés par l'armée russe pour prendre le pays : le Sud, le Nord, le Nord-Est et l'Est, avec des réussites partielles", analyse Guillaume Farde, spécialiste de la sécurité et de la défense, ainsi que professeur à Sciences Po Paris.

Selon lui, la priorité de la Russie est de "faire tomber la capitale Kiev et de prendre symboliquement certains lieux de pouvoir, comme le Parlement, les Assemblées, les lieux qui touchent à la présidence pour décapiter l'État ukrainien". Pour y arriver, l'armée russe a notamment tenté de prendre l'aéroport militaire de Gostomel, très stratégique. "Mais ce scénario n'a pas fonctionné", bloqué par la résistance ukrainienne, rappelle le spécialiste.

D'autres villes sont capitales pour l'offensive russe, cite Guillaume Farde, et notamment dans le sud du pays : "Kherson, au nord de la Crimée, et Berdiansk, plus à l'Est, la clef vers le port de Marioupol qui donne le contrôle de la mer d'Azov".

À écouter aussi

Lviv, la ville la plus à l'ouest, proche de la frontière avec la Pologne, n'est pas dans le viseur de Vladimir Poutine. "Elle est davantage une ville refuge. Si le gouvernement ukrainien devait se réfugier dans un lieu face à l'avancée russe, ce serait à Lviv. Elle est le dernier bastion", commente Guillaume Farde.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/