1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : ces Russes qui se ruent aux frontières pour fuir la mobilisation
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : ces Russes qui se ruent aux frontières pour fuir la mobilisation

ÉCLAIRAGE - L'annonce de la mobilisation en Russie le 21 septembre a déclenché une ruée vers ses frontières. Plus de 260.000 hommes auraient quitté le territoire en quelques jours, selon les services russes.

La frontière entre la Géorgie et la Russie, au poste de Verkhni Lars, près de Vladikavkaz, le 25 septembre 2022.
La frontière entre la Géorgie et la Russie, au poste de Verkhni Lars, près de Vladikavkaz, le 25 septembre 2022.
Crédit : AFP
Thomas Pierre & AFP

Deux ou trois jours d'attente... Les arrivées de Russes en Géorgie ont presque doublé après l'annonce le 21 septembre par Vladimir Poutine d'une mobilisation pour son offensive en Ukraine. "Le nombre a augmenté à quelque 10.000 par jour. Par exemple, ils étaient 11.200 dimanche et moins de 10.000 lundi", contre "5.000 à 6.000" juste avant l'annonce de la mobilisation en Russie, a indiqué le ministère géorgien de l'Intérieur.

Conséquences, de longues files d'attente ont été observées aux points de passage vers la Géorgie, comme l'attestent des images satellites. Selon Maxar Technologie, qui fournit ces clichés, la file d'attente pour traverser la frontière géorgienne s'étendrait sur une vingtaine de kilomètres.

Dimanche 25 septembre, l'attente pour entrer dans le pays avait ainsi atteint 48 heures, avec plus de 3.000 véhicules faisant la queue pour franchir la frontière, selon les médias d'État russes, indique Sky News. Les autorités de la région russe d'Ossétie du Nord ont admis une "situation tendue" au poste de contrôle de Verkhni Lars.

Image satellite prise le 25 septembre 2022 montrant des embouteillages près de la frontière russe avec la Géorgie.
Image satellite prise le 25 septembre 2022 montrant des embouteillages près de la frontière russe avec la Géorgie.
Crédit : HANDOUT / SATELLITE IMAGE ©2022 MAXAR TECHNOLOGIES / AFP

Kazakhstan, Finlande, Norvège

La situation est comparable dans d'autres pays voisins, comme en Mongolie ou au Kazakhstan. "Ces derniers jours, beaucoup de gens viennent chez nous de Russie", a déclaré le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev. Environ 98.000 citoyens Russes seraient arrivés dans le pays depuis le 21 septembre. "Nous devons nous occuper d'eux, assurer leur sécurité", a ajouté cet allié de Moscou, qui a pris ses distances avec le Kremlin depuis l'offensive russe en Ukraine. 

Plus au nord, les garde-frontières finlandais ont également annoncé lundi 26 septembre avoir enregistré le week-end le plus chargé de l'année concernant des entrées de Russes : environ 17.000 passages. "Le niveau est environ le double de ce qu'il était il y a une semaine", a déclaré à l'AFP Mert Sasioglu, un responsable de l'autorité frontalière. Samedi, Ainsi, 8.572 Russes sont entrés samedi en Finlande, via la frontière terrestre, et 8.314 dimanche. 

La Norvège, qui n'est pas membre de l'Union européenne mais appartient à l'espace Schengen, a de son côté enregistré une légère hausse des passages en provenance de Russie à son poste-frontière de Storskog dans le Grand Nord. "Nous (...) voyons que le nombre d'hommes russes qui arrivent avec un visa Schengen a augmenté et représente l'essentiel de l'augmentation la semaine dernière", a indiqué un responsable de la police régionale, Sølve Solheim, dans un communiqué. 

Plus de 260.000 hommes auraient ainsi déjà quitté leur pays depuis l'annonce de la mobilisation. Un chiffre avancé par le journal indépendant en exil Novaïa Gazeta,, qui rapporte des statistiques du gouvernement russe non-rendues publiques. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire