2 min de lecture Environnement

Greta Thunberg : 3 questions pour comprendre la plainte déposée contre les pays pollueurs

ÉCLAIRAGE - Greta Thunberg et 15 autres enfants et adolescents ont annoncé lundi 23 septembre porter plainte contre cinq pays pour leur inaction face à l'urgence climatique.

Greta Thunberg au sommet de l'ONU, à New York le 23/09
Greta Thunberg au sommet de l'ONU, à New York le 23/09 Crédit : STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

Ils ont de 8 à 17 ans. Greta Thunberg et 15 autres adolescents originaires du monde entier ont annoncé lundi 23 septembre porter plainte contre cinq pays, dont la France. Ils dénoncent l'inaction de leurs dirigeants face à l'urgence climatique comme une atteinte à la Convention internationale des droits de l'enfant.

"Chacun de nous a vu ses droits violés et reniés. Nos avenirs sont en train d'être détruits", a déclaré l'américaine Alexandria Villasenor, parfois surnommée la "Greta Thunberg américaine". Parmi les plaignants et plaignantes se trouvent également la Française Iris Duquesne.

Les membres du gouvernement ont vivement réagi à l'annonce de cette plainte mardi matin. Invitée de la matinale France Inter, la secrétaire d'État à la Transition écologique Brune Poirson a accusé de Greta Thunberg de ne pas "mettre de solutions sur la table". Sur BFM-TV, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a invité l'adolescente "à dépasser le stade du cri".

1. Quels fondements juridiques a cette plainte ?

Cette plainte s'inscrit dans le cadre d'un "protocole optionnel" méconnu de la Convention internationale sur les droits de l'enfant. Celle-ci autorise depuis 2014 des enfants à porter plainte devant le comité des droits de l'enfant de l'ONU, s'ils estiment que leurs droits sont bafoués. La quasi-totalité des pays (USA exceptés) ont ratifié cette convention censée protéger la santé et les droits des enfants.

À lire aussi
Henri Cosquer, posant près de l'entrée de la grotte sous-marine qui porte son nom, 1991 environnement
Marseille : la grotte Cosquer menacée par la montée du niveau de la mer

Dans cette démarche, Greta Thunberg et ses quinze acolytes sont assistés par le cabinet international d'avocats Hausfeld et l'Unicef. 

"Il y a trente ans, les dirigeants du monde ont pris un engagement historique envers les enfants du monde en adoptant la Convention internationale des droits de l'enfant. Aujourd’hui, les enfants du monde tiennent le monde entier pour responsable de cet engagement, a déclaré Charlotte Petri Gornitzka, directrice générale adjointe de l'association. Nous soutenons pleinement les enfants qui exercent leurs droits et prennent position. Le changement climatique aura un impact sur chacun d'entre eux."

2. Pourquoi ces cinq pays précisément ?

Les cinq pays visés par la plainte, France, Allemagne, Argentine, Brésil et Turquie, ne sont pas les plus pollueurs de la planète, mais ils font partie des 44 pays ayant ratifié la Convention internationale sur les droits de l'enfants, et sont également influents au sein du club des pays riches du G20. 

C'est ce qui leur a valu d'être épinglés, plutôt que les États-Unis, la Chine ou l'Inde, plus gros émetteurs au monde, qui eux n'ont pas ratifié la Convention. De plus les vieux pays industriels comme la France et l'Allemagne sont responsables d'une large part historique des émissions, même si aujourd'hui ils ne sont pas les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre, a fait valoir le cabinet Hausfeld. 

3. Quelles conséquences ?

Le comité des droits de l'enfant de l'ONU est censé enquêter sur les violations présumées, puis faire des recommandations aux États visés pour y mettre fin. Les recommandations ne sont pas contraignantes, mais les 44 pays ayant ratifié ce protocole s'engagent en principe à les respecter, a expliqué Michael Hausfeld, qui espère que des recommandations seront faites dans les 12 mois qui viennent. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement France Climat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants