1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Gaz à effet de serre : des niveaux record dans le monde en 2017
1 min de lecture

Gaz à effet de serre : des niveaux record dans le monde en 2017

Selon un rapport, auquel ont contribué une centaine de scientifiques, le réchauffement de la planète s'est accéléré sous l'effet de la combustion d'énergies fossiles qui augmentent la concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère en 2017.

Une femme portant un masque anti-pollution en Chine, le 6 janvier 2017
Une femme portant un masque anti-pollution en Chine, le 6 janvier 2017
Crédit : SIPA / Ng Han Guan
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Une année tristement record. Plusieurs gaz à effet de serre contribuant au réchauffement de la planète et au dérèglement climatique ont atteint des niveaux record dans le monde en 2017, affirme mercredi 1er août un rapport américain auquel ont contribué des centaines de scientifiques.

Selon ce rapport annuel publié par l'Agence nationale océanique et atmosphérique (NOAA) et la Société américaine des météorologistes, tout un ensemble d'indicateurs montre que le réchauffement de la planète s'est accéléré sous l'effet de la combustion d'énergies fossiles qui augmentent la concentration de ces gaz dans l'atmosphère en 2017.

C'est au cours de cette année que Donald Trump a annoncé le retrait des États-Unis de l'accord international de Paris sur le climat, signé le 12 décembre 2015 par 196 pays sur 197 au Bourget.

Le taux de croissance global du CO2 a presque été multiplié par quatre depuis le début des années 1960

Rapport annuel publié par l'Agence nationale océanique et atmosphérique et la société américaine des météorologistes

L'année dernière, le taux de concentration des trois gaz à effet de serre les plus dangereux relâchés dans l'atmosphère (dioxyde de carbone, méthane et protoxyde d'azote) a atteint des nouveaux records. Le taux de concentration annuel de dioxyde de carbone à la surface de la Terre a atteint 405 parties par million (ppm), "au plus haut dans l'enregistrement des mesures atmosphériques modernes". "Le taux de croissance global du CO2 a presque été multiplié par quatre depuis le début des années 1960", ajoute le document. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/