1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : une famille retrouvée morte après une exposition aux "algues bleues" ?
2 min de lecture

États-Unis : une famille retrouvée morte après une exposition aux "algues bleues" ?

En Californie, une famille a été découverte, le 17 août dernier, morte sans raison apparente sur un sentier de randonnée. La cause pourrait être une exposition à des cyanobactéries que l'on trouve dans des cours d'eau, y compris en France.

Les cyanobactéries donnent à l'eau une couleur verte et une consistance visqueuse (illustration)
Les cyanobactéries donnent à l'eau une couleur verte et une consistance visqueuse (illustration)
Crédit : JEAN-PIERRE DESVAUX / AFP
Étienne Bianchi

C'est un drame bien mystérieux qui s'est déroulé le 17 août dernier en Californie. Ce jour-là, la famille Gerrish, composée de John, Ellen Chung, son épouse, leur fille d'un an Miju et leur chien Oskin, est retrouvée morte dans une zone isolée surnommée Devil's Glutch ("le ravin du diable"). C'est la nounou de la famille qui a donné l'alerte, s'inquiétant de ne pas les voir chez eux.

Selon le San Francisco Chronicle, John Gerrish a été découvert en position assise à proximité de son enfant et du chien, tandis que sa femme a été retrouvée plus haut sur la colline. Les corps ne présentaient aucune blessure ou marque apparente

Le journal californien affirme que les analyses menées sur les cadavres ont permis aux enquêteurs de conclure que la famille n'était pas décédée "par arme à feu ou autre type d'arme, par foudre, par monoxyde de carbone, par dioxyde de carbone, par exposition au cyanure, par drogues illégales ou alcool, ou par suicide".

L'hypothèse d'une infection aux cyanobactéries

Devant ce mystère, la piste d'une contamination aux "algues bleues" est envisagée, car les Gerrish ont été retrouvés près d'une rivière, la Merced, polluée par ces organismes. Et, quelques jours avant la macabre découverte, l'Environnemental Protection Agency, une organisation chargée de protéger la nature et la santé des citoyens américains, avait mis en garde contre ces algues capables de "rendre gravement malades ou de tuer animaux et humains".

À lire aussi

Mais alors qu'est que sont ces "algues bleues" si nocives pour les humains et les animaux ? Bien que surnommées "algues bleues" en raison de leur couleur, le terme correct est cyanobactéries. Ce sont elles qui donnent à l'eau une couleur verdâtre et une texture visqueuse. Elles peuvent se développer dans des milieux aqueux riches en phosphore et azote, le tout combiné à une forte chaleur. Des analyses réalisées en septembre avaient montré une forte concentration de ces bactéries dans la rivière Merced

Une contamination par le chien ?

Ces cyanobactéries produisent des toxines pouvant être mortelles pour l'homme, s'attaquant à la peau, au système nerveux et au foie. À l'heure actuelle, l'hypothèse la plus probable pour expliquer le décès des Gerrish est une contamination par leur chien, Oski. Ce dernier aurait pu s'être baigné, puis, encore mouillé, aurait aspergé ses maîtres, répandant ainsi les toxines et entraînant leur mort. De nouvelles analyses sont en cours pour essayer de détecter ces agents toxiques chez la famille. 

Ces algues sont aussi présentes en France, notamment l'été quand les températures augmentent. En juillet dernier, une alerte a été lancée par la ville de Castelnau-le-Lez, dans l'Hérault, pour prévenir les promeneurs et les pêcheurs d'un fort risque de développement de cyanobactéries dans le fleuve du Lez. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/