1 min de lecture États-Unis

États-Unis : un homme déclaré mort réapparaît lors d'un barbecue

Lorsque les médecins les ont appelées en leur disant que leur frère n'avait aucun espoir de guérir, les soeurs d'Alfonso Bennett ont accepté l'arrêt des soins. Mais l'homme qui est décédé peu après était en fait quelqu'un d'autre, et leur frère bien vivant.

Chicago, dans l'Illinois (États-Unis)
Chicago, dans l'Illinois (États-Unis) Crédit : RTL
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Cette incroyable histoire remonte à la fin du mois d'avril dernier. Un homme nu et gravement blessé est retrouvé sous une voiture à Chicago. Il est alors transporté au Mercy Hospital. Les médecins et la police appellent alors les soeurs d'Alfonso Bennett, leur indiquant que l'homme qui n'avait aucun espoir de guérir était leur frère. 

Bien qu'elles aient eu des doutes sur son identité, elles ont finalement accepté de le débrancher et qu'il soit transféré vers une unité de soins palliatifs, où il est décédé trois jours plus tard. 

Mais alors qu'elles préparaient ses funérailles, quelle n'a été leur surprise quand Alfonso Bennett a fait son apparition à un barbecue chez une amie. "Elle a dit: 'Il est ici ! Il est vivant !'", a rapporté Yolanda Harvey, l'une des soeurs d'Alfonso, lors d'une conférence de presse. L'homme qui est décédé a ensuite été identifié grâce à ses empreintes digitales. Il s'agissait d'Elisha Brittman, 69 ans. 

Une plainte déposée contre la police et l'hôpital

Cette semaine, les familles Bennett et Brittman ont donc porté plainte contre la police de Chicago et le Mercy Hospital, en les accusant de négligence. "En résumé, cette situation (...) aurait pu être facilement évitée et aurait dû l'être", a dit l'avocat des familles, Cannon Lambert. 

À lire aussi
Une garderie (illustration). faits divers
Aux États-Unis, des enfants découverts cachés dans le sous-sol d'une garderie

La police a de son côté indiqué via un communiqué transmis au quotidien Chicago Tribune qu'elle avait ouvert une enquête. "Dire que nous avons des questions est un euphémisme", dit le texte. "Des inspecteurs sont en train d'examiner tous les aspects de cette affaire : de la réponse à ce qui s'est passé, aux événements ayant mené à l'hospitalisation et à la notification des membres de la famille". 

>
Une lettre d'Amérique - Comment Donald Trump a réussi à parler à l'Amérique "qui bosse" Crédit Média : RTL Originals | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Faits divers Chicago
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants