1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : Twitter suspend le compte d'une élue d'ultra-droite

États-Unis : Twitter suspend le compte d'une élue d'ultra-droite

Le compte de Marjorie Taylor Greene, députée américaine de l'ultra-droite républicaine, adepte des théories complotistes, a été suspendu temporairement dimanche 17 janvier.

Marjorie Taylor Greene arborant un masque avec l'inscription "stop the steal", slogan des pro-Trump persuadés que l'élection américaine a été truquée.
Marjorie Taylor Greene arborant un masque avec l'inscription "stop the steal", slogan des pro-Trump persuadés que l'élection américaine a été truquée.
Crédit : SAUL LOEB / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti
Journaliste

Twitter continue à faire le ménage. Après avoir supprimé 70.000 comptes liés à la mouvance complotiste QAnon, le réseau social a appliqué des sanctions contre une élue américaine d'ultra-droite républicaine, connue pour ses affinités avec QAnon. Le compte de Marjorie Taylor Greene, députée de Géorgie, a ainsi été suspendu 12 heures dimanche 17 janvier pour avoir enfreint aux règles d'intégrité du discours sur Twitter.

Marjorie Taylor Greene avait tweeté plus tôt dans la journée sur les élections sénatoriales de Géorgie, assurant qu'il y avait fraude. Les messages de la députée avaient ensuite été frappés d'une mention spéciale par Twitter indiquant que "cette affirmation qu'il y a eu fraude électorale est contestée. On ne peut pas répondre à ce Tweet ni le retweeter à cause du risque de violence".

Dimanche après-midi, Twitter a donc décidé de bannir la députée pour 12 heures. Le même avertissement qu'avait reçu Donald Trump lui-même avant d'être exclu définitivement après les violences survenues au Capitole le 6 janvier dernier.

Marjorie Taylor Greene a riposté par voie de communiqué : "Quelques jours après que le cartel de la Silicon Valley a lancé une attaque multi-front pour museler la liberté d'expression en Amérique en 'déplateformant' le président Donald Trump et en purgeant nombre de comptes conservateurs, Twitter a décidé de suspendre mon compte personnel sans explication.'

À lire aussi

"Cette mainmise monopolistique que quelques grands de la tech exercent sur le discours politique américain est hors de contrôle", a-t-elle ajouté. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/