1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : la croisade des confiseurs contre les bonbons au cannabis
2 min de lecture

États-Unis : la croisade des confiseurs contre les bonbons au cannabis

Aux États-Unis, les confiseurs traditionnels partent en croisade contre les bonbons au cannabis, qui misent sur un marketing alléchant.

Deux Américains avec des bonbons infusés au cannabis à Los Angeles en 2018
Deux Américains avec des bonbons infusés au cannabis à Los Angeles en 2018
Crédit : MARK RALSTON / AFP
États-Unis : la croisade des confiseurs contre les bonbons au cannabis
03:50
Carrie Nooten

C'es un phénomène pas encore si étendu en France, mais qui inquiète de plus en plus aux États-Unis : les bonbons au cannabis. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux sur le marché américain que, depuis 2012, la légalisation du cannabis est actée d'État en État.

La consommation de cannabis récréatif (à partir de 21 ans) vient d’être légalisée dans l’État de New York il y a quelques jours, le New Jersey vient de faire de même, ainsi que le Nouveau Mexique. Et à partir du 1er juillet, vous pourrez cultiver votre propre marijuana dans votre jardin en Virginie. Bref, vous avez compris la tendance ! Et si c’est quelque chose que Joe Biden refuse toujours de légaliser au niveau fédéral, les gouverneurs hésitent moins à franchir le pas.

Alors quand on parle cannabis ici, on ne parle pas que de fumer un joint, mais on considère de nombreux produits dérivés, infusés au cannabis - et notamment les bonbons. Ce sont eux qui ont remplacé les "space cake" des années 70, aux compositions douteuses. Leurs défenseurs expliquent qu’ils permettent de ressentir les effets bénéfiques du cannabis sans avoir à fumer ou vapoter des concentrés.

Certains ont fleuré le bon filon, et se sont dépêchés de créer des confiseries aux dosages précis! Mais surtout, pour titiller la fibre nostalgique de leurs clients certainement, ils ne se sont pas gênés pour s’inspirer de bonbons déjà populaires sur le marché!

Des noms qui créent la confusion

À lire aussi

Et c’est ainsi qu’une grande marque de bonbons appartenant au groupe Mars - du nom des barres au chocolat, attaque en justice ce mois-ci 5 fabricants de confiseries au cannabis… Ils les poursuivent pour infraction à la propriété intellectuelle ! Ca parait louche à pas mal de monde que ces géants du sucre se fassent entendre - alors qu’ils sont régulièrement visés eux-mêmes dès que la lutte contre l’obésité revient sur la table…. Mais en fait, très sérieusement, ces bonbons au cannabis leur leur font peur : même forme de bonbon reconnus par tous, même packaging à quelques détails près, et les fabricants de confiseries ont même poussé jusqu’à les appeler quasiment du même nom ! Par exemple Stoneo à la place d’Oreo, Cannaburst à la place de Starbust. Quand vous voyez les packagings, c’est déroutant.

Imaginez que sur le marché en France, vous ayez un carambar, et un canabar… ou un michokonobis - même forme, même couleur, même clairement pas la même composition ! Vous comprenez le cauchemar des groupes alimentaires ici! 

Les parents craignent que cela ne crée des confusions ! Et ils ont raison : Entre 2014 et 2018, les appels au centre antipoison de Washington pour des cas d’empoisonnement accidentels au cannabis des enfants de moins de 5 ans ont triplé. Depuis 2017, l’Etat de Washington demande à ce que soit imposée une mention 'Pas pour les enfants' sur les paquets.

Mais ça reste ponctuel, et les fabricants espèrent que la justice va sévir. C’est pour cela qu’ils demandent des peines plus strictes, en attaquant sous l’angle de la propriété intellectuelle, avec en parallèle, un argument de santé publique.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/