2 min de lecture MeToo

États-Unis : Harvey Weinstein gagne une manche en justice

Un juge a annulé jeudi 11 octobre l'un des chefs d'accusation pour agression sexuelle, qui vise Harvey Weinstein. Un document remet en cause le témoignage d'une des victimes présumées du producteur.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
États-Unis : Harvey Weinstein gagne une manche en justice Crédit Image : JEFFERSON SIEGEL / POOL / AFP | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Caroline Drzewinski
Caroline Drzewinski
et AFP

Un juge new-yorkais a annulé jeudi 11 octobre l'un des six chefs d'accusation qui pesaient sur Harvey Weinstein. Une victoire pour la défense, qui est désormais parvenue à remettre en cause ou fragiliser le témoignage de deux des trois victimes présumées. 

Avant la décision du magistrat, le ministère public avait accepté l'annulation de ce chef d'accusation pour agression sexuelle, suite à l'affaiblissement du témoignage de Lucia Evans, qui accusait le producteur de cinéma déchu de fellation forcée en 2004. Dans un document rendu public jeudi, l'accusation reconnaît qu'une amie de Lucia Evans a indiqué, lors d'une audition en août, l'avoir entendue dire qu'elle avait fait la fellation de son plein gré pour obtenir un rôle. 

"C'est un développement très important", a commenté après l'audience l'avocat de l'ancien magnat d'Hollywood, Benjamin Brafman, qui a laissé entendre que le ministère public devrait poursuivre Lucia Evans pour parjure. La défense cherche à faire annuler toute la procédure et a déposé, début août, un recours en ce sens, produisant des éléments visant à discréditer une des trois femmes se disant victime d'Harvey Weinstein. 

À lire aussi
À Miami, le symbole du féminisme se porte fièrement pour la journée des droits des femmes égalité hommes-femmes
Les actualités de 8h : violences sexuelles : vers un "raz-de-marée féministe" ?

Le juge doit encore se prononcer sur ce recours, qui a mis au jour des correspondances montrant que la victime présumée a maintenu des contacts étroits et affectifs avec Harvey Weinstein après l'agression sexuelle présumée. "Il ne s'agit pas de stigmatiser les victimes", a prévenu M. Brafman. "Il s'agit de la preuve qu'une personne qui a témoigné a menti devant un grand jury", a-t-il ajouté, en référence au jury qui a statué sur la validité des chefs d'accusation.           

Une "cible facile"

Il s'agit d'un sérieux revers pour l'accusation. Les condamnations en matière de crimes sexuels sont rares au regard du nombre de personnes se disant victimes de tels faits, en particulier lorsqu'il s'agit de faits anciens, comme c'est le cas ici. "Il est soulagé et, dans une certaine mesure, satisfait", a dit de son client Benjamin Brafman, jeudi. 

Depuis que le scandale sur les abus sexuels présumés du producteur a éclaté en octobre, près d'une centaine de femmes --dont des stars comme Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou Salma Hayek-- ont affirmé avoir été victimes de l'ancien géant d'Hollywood. Jeudi, le principal avocat d'Harvey Weinstein a sous-entendu que le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, avait inculpé l'ex-producteur sous la pression des médias et de l'opinion. 

"Ce qui s'est passé, c'est qu'Harvey Weinstein avait été tant vilipendé qu'il était considéré comme une cible facile", qu'il fallait inculper, a estimé Benjamin Brafman, qui avait représenté Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire Nafissatou Diallo. Le procureur Vance a également été vertement critiqué par l'avocate de Lucia Evans, qui s'est interrogée sur sa possible "partialité" en faveur des "hommes de pouvoir" accusés de crime sexuels.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
MeToo États-Unis Harvey Weinstein
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795153301
États-Unis : Harvey Weinstein gagne une manche en justice
États-Unis : Harvey Weinstein gagne une manche en justice
Un juge a annulé jeudi 11 octobre l'un des chefs d'accusation pour agression sexuelle, qui vise Harvey Weinstein. Un document remet en cause le témoignage d'une des victimes présumées du producteur.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-harvey-weinstein-gagne-une-manche-en-justice-7795153301
2018-10-12 06:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BeFuxR6VS1zW3O9aAyI0Xg/330v220-2/online/image/2018/0926/7794942509_harvey-weinstein-le-9-juillet-2018-a-new-york.jpg