1 min de lecture Faits divers

États-Unis : drogué, il apprend à conduire à son chien

Près de Seattle, des policiers ont poursuivi un véhicule qui avait causé deux accidents avant de prendre la fuite. Ils ont eu la surprise de trouver un pitbull derrière le volant : son maître sous l'effet de la drogue, lui apprenait à conduire depuis le coté passager.

Un pitbull en laisse (Illustration).
Un pitbull en laisse (Illustration). Crédit : MANOOCHER DEGHATI / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

Dimanche 29 mars près de Seattle, des automobilistes ont alerté la police sur un véhicule à la conduite dangereuse. Celui-ci circulait en zig-zags et avait pris la fuite après avoir causé deux accidents. 


Après une course-poursuite avec le véhicule en question, qui roulait à quelque 160 kilomètres/heure, les policiers ont eu la surprise de découvrir un chien pitbull derrière le volant. Son maître assis coté passager, était sous l'effet de la drogue et lui apprenait à conduire.

Le maître depuis le côté passager, tournait le volant et manoeuvrait les pédales afin de donner une leçon de conduite à son animal de compagnie. Afin de stopper la voiture et d'arrêter le responsable, les forces de l'ordre ont dû déployer des herses. 

Alberto Tito Alejandro âgé de 51 ans, a été placé en garde à vue pour conduite sous l'influence de stupéfiants. Le quinquagénaire "a reconnu qu'il tentait d'apprendre à conduire à son chien", a expliqué Heather Axtman, une policière locale. "Policière depuis près de dix ans", elle dit n'avoir jamais été confrontée à une telle excuse. Si la conduite du chien était agressive, l'animal lui-même ne l'était pas. Le pitbull a été placé dans un refuge, a précisé la policière. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers États-Unis Drogue
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants