3 min de lecture G7

États-Unis : Donald Trump s'enrichit-il grâce à la Maison Blanche ?

Donald Trump tire des revenus de son élection à la présidence. Sur les 949 jours de la présidence Trump, il en a passé 293 dans l’une de ses propriétés et à chaque fois, cela est facturé à la Maison Blanche, ce qui peut poser question.

Micro générique Switch 245x300 Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : Donald Trump prêt à organiser le prochain G7 dans une de ses propriétés Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Paul Turban

Le G7 est terminé, Donald Trump est de retour à la Maison Blanche. Mais le Président a déjà en tête le prochain G7. Ce sera au tour des États-Unis de l’organiser l’été prochain. Une douzaine de sites ont été envisagés. Le lieu n’a pas encore définitivement choisi. 

Mais le Président a dit à plusieurs reprises à Biarritz qu'il souhaite que ça se passe chez lui, ou plutôt dans l’une de ses nombreuses propriétés, au Trump National Doral, un golf dans la banlieue de Miami, juste à côté de l’aéroport international. Quand on se pose à Miami, l’avion survole à basse altitude les greens. C’est magnifique, même si le temps est souvent moite l’été, ce n'est pas la meilleure saison pour s'y rendre. 

Le Président a vanté depuis le Pays basque la beauté de son golf, je le cite, ses "bungalows magnifiques", ses "chambres très luxueuses avec une vue magnifique". "Nous avons des salles de conférence incroyables, des restaurants incroyables", je cite encore, les parkings, "les salles de bal sont parmi les plus grandes de Floride". 

Des controverses sur les revenus de Trump

Cette piste défendue par le président Trump à Biarritz suscite déjà des controverses et relance des débats récurrents sur les revenus que tire Donald Trump de son élection à la Maison Blanche. Nous sommes au 949e jour de la présidence Trump, et sur ses 949 jours, il en a passé 293 dans l’une de ses propriétés. C’est-à-dire près d’1 jour sur 3 depuis qu’il est Président.

À lire aussi
Le président américain Donald Trump, le 18 mai 2019. Donald Trump
États-Unis : Donald Trump annonce qu'il va reporter le sommet du G7

Son club de Mar a Lago, un peu plus au nord en Floride, a déjà reçu le Président chinois, le Premier ministre japonais, et il y passe beaucoup de weekend en hiver. Mais il reste ouvert à des clients fortunés. 

Chaque fois, c'est facturé la Maison Blanche

Philippe Corbé, correspondant de RTL aux États-Unis.
Partager la citation

À chaque fois, le "Secret Service" doit louer des chambres dans la propriété pour sa protection, la Maison Blanche aussi, pour les conseillers qui l’accompagnent. Les repas, les boissons, tout cela est facturé par la Trump Organization à l’État fédéral. L’été, même chose dans son golf de Bedminster dans le New Jersey. 

Et souvent, même quand il dort à la Maison Blanche, il va jouer dans son golf de Virginie, ou organise des dîners dans son hôtel de Washington. À chaque fois, c’est facturé à la Maison Blanche et au Secret Service. Et il en profite, comme à Biarritz, pour faire la promotion de ses propriétés.

Un Président qui s'enrichit ?

Cela pose donc question sur un enrichissement de Donald Trump grâce à sa fonction. Lui prétend le contraire. Il a même dit hier à Biarritz qu’il a perdu 3 à 5 milliards de dollars parce qu’il est Président. La Trump Organization ne fournit aucun détail qui permettrait de confirmer cette estimation.

Il est vrai que son golf de Doral, où il veut le G7, perd de l’argent. Son bénéfice net d’exploitation a fondu de 69% dans les deux années qui ont suivi sa candidature. Au point que cet été, le golf où il veut organiser le G7 devait accueillir un tournoi monté par un club de strip tease de Miami où les joueurs auraient pu choisir aux enchères les filles légèrement vêtues qui les accompagneraient comme caddies, sur les greens pour porter leur sacs.

Le Trump International Hotel bientôt débaptisé ?

Un représentant de la Trump Organization reconnaissait il y a quelques mois que ces mauvais résultats sont liés au fait que le nom Trump a désormais une connotation controversée

Et c’est aussi le cas dans d’autres propriétés. Son fils Donald Trump Junior envisage de débaptiser le Trump International Hotel and Tower qui se trouve ici à New York, au coin sud-ouest de Central Park, sous la pression de centaines de propriétaires privés de l’immeuble, qui peinent à louer ou vendre les logements disponibles à cause du nom. Le prix au mètre carré dans la tour a chuté de près d’un tiers depuis sa déclaration de candidature il y a 4 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
G7 États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants