1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : Donald Trump renforce le spectre d'une guerre commerciale mondiale
2 min de lecture

États-Unis : Donald Trump renforce le spectre d'une guerre commerciale mondiale

En signant jeudi 8 mars la déclaration formalisant les taxes sur les importations d'acier et d'aluminium, Donald Trump tient ses promesses de campagne et opère un virage protectionniste.

Donald Trump lors de son premier discours sur "l'état de l'Union", le 30 janvier 2018
Donald Trump lors de son premier discours sur "l'état de l'Union", le 30 janvier 2018
Crédit : AFP / WIN MCNAMEE
Donald Trump à l'offensive sur l'acier au risque d'une guerre commerciale
00:01:20
Philippe Corbé & Éléonore De Marnhac

"Un impact grave sur l'économie mondiale". C'est ainsi que Taro Kano, ministre des Affaires étrangères japonais, a qualifié les conséquences des nouvelles taxes américaines sur les importations d'acier et d'aluminium. Après plusieurs jours de spéculations, Donald Trump a finalement signé, depuis la Maison Blanche et devant un parterre d'industriels et de syndicats du secteur, les deux documents marquant un net virage protectionniste. D'ici fin mars, les importations d'acier aux Etats-Unis seront en effet taxées de 25% et celles d'aluminium de 10%. 

Le Mexique et le Canada, les deux pays frontaliers des Etats-Unis, par ailleurs membres de l'accord de libre-échange nord américain ALENA devraient être exemptés de ces taxes.

"Une guerre commerciale ne ferait que des perdants"

Les réactions ne se sont pas faites attendre. La Chine a fait part vendredi de sa "ferme opposition" à ces droits de douane, le ministère chinois du Commerce dénonçant une "attaque délibérée du système commercial multilatéral". En France, le ministre de l'économie Bruno Le Maire a indiqué qu'une "guerre commerciale ne ferait que des perdants" en ajoutant que la France allait "évaluer les conséquences sur [ses] industries et les réponses à apporter". 

Cette décision intervient le jour même où onze pays des deux rives du Pacifique ont ressuscité, au Chili, l'accord de libre-échange transpacifique (TPP), donné pour mort il y a un an après le retrait des Etats-Unis. 

De possibles négociations

À lire aussi

Donald Trump considère que les Etats-Unis, ont, pendant des décennies, été victimes de pratiques commerciales agressives. Et le président de prendre l'exemple de l'Allemagne: "Nous avons des amis et aussi des ennemis qui ont énormément profité de nous depuis des années sur le commerce et la défense (...) Si on regarde l'Otan, l'Allemagne paie 1% et nous payons 4,2% d'un PIB beaucoup plus important". 

Toutefois, Donald Trump se veut flexible, précisant que tous les pays concernés pourraient entamer des discussions avec les Etats-Unis. la commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malström, a estimé jeudi 8 mars que l'Union "devrait être exemptée" de ces taxes douanières. Les Européens, qui exportent chaque année 5 milliards d'euros d'acier et 1 milliard d'euros d'aluminium vers les Etats-Unis, avaient préparé une riposte listant les produits qu'ils pourraient taxer en retour, dont le fameux beurre de cacahuète

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/