3 min de lecture États-Unis

États-Unis : Donald Trump écarte son chef de la diplomatie, Rex Tillerson

Le président américain a remplacé son secrétaire d'État par le patron de la CIA, Mike Pompeo, a-t-il fait savoir sur son compte Twitter.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
États-Unis : Donald Trump écarte son chef de la diplomatie, Rex Tillerson Crédit Image : AFP / BRENDAN SMIALOWSKI | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Clémence Bauduin

Des rumeurs à propos de son évictions couraient depuis des mois. Voilà qui est confirmé. Rex Tillerson, le secrétaire d'État américain, a été limogé ce mardi 13 mars. Il est remplacé par Mike Pompeo, qui jusqu'à lors dirigeait la CIA.

Ce dernier est lui-même remplacé par Gina Haspel, première femme à prendre la tête de l'agence de renseignement. Cette série de changements a été confirmée par Donald Trump lui-même, dans un simple tweet.

"Mike Pompeo, le directeur de la CIA, va devenir notre nouveau secrétaire d'État. Il va faire un excellent travail ! Merci à Rex Tillerson pour ses services ! Gina Haspel va devenir la nouvelle patronne de la CIA, et la première femme à être nommée à ce poste. Félicitations à tous !", a rédigé le président américain sur son réseau social de prédilection.

À lire aussi
Des milliers de migrants honduriens ont passé en force la frontière à Tecún Umán Amérique latine
Honduras : des milliers de migrants bloqués à la frontière Guatemala-Mexique

Officiellement, Donald Trump souhaitait changer son équipe en vue des négociations avec la Corée du Nord, a indiqué un haut responsable américain. Mais ce limogeage n'est pas une surprise. Le président américain n'a jamais compris l'ancien PDG d'Exxon, trop classique et pas suffisamment loyal selon lui.

Il avait embauché Rex Tillerson parce que celui-ci connaissait Vladimir Poutine, dont il voulait se rapprocher. Mais Tillerson a continué à défendre une ligne ferme avec Moscou, en ne minimisant pas les interférences russes.

Donald Trump n'a jamais pardonné Rex Tillerson de l'avoir traité de 'fucking moron', 'put*** de crétin'". Ce dernier n’a jamais démenti publiquement cette insulte, lancée après une réunion sur la stratégie en Afghanistan, au cours de laquelle le président américain avait, entre autres incohérences, menacé de virer tous les généraux pour les remplacer par des soldats de base. Des dirigeants étrangers, notamment chinois, avaient compris que Tillerson ne comptait pas car il n’avait pas le soutien du président.

Donald Trump n'a pas informé directement Rex Tillerson de son éviction, qui était ces derniers jours en tournée en Afrique pour réparer les dégâts des déclarations du président américain sur les "pays de merde".

Le chef d'État américain a pris sa décision vendredi 9 mars, après deux nouveaux sujets de tension dans les jours qui précédaient. Rex Tillerson s’était opposé aux tarifs douaniers et à la décision de rencontrer Kim Jong-un. Il avait été totalement écarté de la décision, alors qu'il avait plaidé des mois durant pour le dialogue, et que Donald Trump l’humiliait publiquement en disant que c’était une perte de temps.

Lundi 12 mars encore, alors que la Maison Blanche refusait de désigner la Russie dans l’affaire de l’empoisonnement au Royaume-Uni, Rex Tillerson disait aux journalistes que Moscou était derrière cette affaire, et l’accusait d’être une "force irresponsable d’instabilité".

Mais pourquoi l'annoncer aujourd’hui ? Donald Trump ne cache pas qu’il aime peser sur la hiérarchie des chaînes d’information et sait mieux que personne détourner l’attention. Mais la détourner de quoi, en ce mardi 13 mars ? Deux hypothèses : la défaite possible de son candidat dans une législative partielle ce même jour en Pennsylvanie, ou encore l’affaire de l’actrice X Stormy Daniels.

Celle-ci fait savoir dans la presse qu'elle veut rembourser au président américain les 130.000 dollars qu'elle avait reçu en échange de son silence, pour pouvoir raconter leur liaison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Diplomatie Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792607958
États-Unis : Donald Trump écarte son chef de la diplomatie, Rex Tillerson
États-Unis : Donald Trump écarte son chef de la diplomatie, Rex Tillerson
Le président américain a remplacé son secrétaire d'État par le patron de la CIA, Mike Pompeo, a-t-il fait savoir sur son compte Twitter.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-donald-trump-ecarte-son-chef-de-la-diplomatie-rex-tillerson-7792607958
2018-03-13 13:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_dfUt_vWBwMcXuSGPGSyEA/330v220-2/online/image/2017/1005/7790375051_rex-tillerson-et-donald-trump-le-20-septembre-2017-a-new-york.jpg