2 min de lecture États-Unis

Procédure de destitution : Donald Trump doit-il avoir peur de Nancy Pelosi ?

Retour sur la procédure de destitution qui menace Donald Trump et sur celle qui en a eu l'initiative, la cheffe du parti démocrate Nancy Pelosi.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : Nancy Pelosi, la bête noire de Donald Trump Crédit Image : Mandel NGAN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Nicolas Barreiro

Elle aura 80 ans en mars. Nancy Pelosi est le troisième personnage des États-Unis après le président et le vice-président, elle est, de facto la cheffe des démocrates. C’est aussi la femme la plus puissante de l’histoire américaine, jamais aucune femme n’avait occupé ce poste, sauf elle. Elle a été présidente de la Chambre de 2007 à 2011, et elle l’est redevenue en janvier dernier. 

C’est en bonne partie grâce à elle que les démocrates ont gagné les élections de mi-mandat l’an passé. Donald Trump ne peut pas faire passer une seule loi sans négocier avec elle, c’est parce qu’elle n’a pas flanché face aux intimidations du président sur le budget et le projet de mur à la frontière qu’il y a eu la plus longue paralysie administrative de l’histoire des États-Unis. 

Elle représente un cauchemar pour Donald Trump. Ce dernier est souvent mal l’aise avec les femmes de pouvoir, des femmes qui ne sont pas des objets de désir pour lui.
Mais il a l'air de respecter Pelosi, en tout cas c’est la seule démocrate de premier rang qu’il épargne plus ou moins, à qui il ne colle pas un surnom humiliant dans ses tweets. Certains pensent qu’il a peur d’elle.

Un pari risqué

Elle semble en fait très habile. Elle est parlementaire depuis 1987, elle représente San Francisco, elle a aussi observé son père qui a été maire de Baltimore. On a l’impression qu'elle traite ce président atypique comme un grand enfant qui fait des bêtises. Elle dit qu’elle sait gérer ses crises de colère car elle a élevé cinq enfants. L’une de ses filles raconte que Nancy Pelosi est capable de vous décapiter sans même que vous vous rendiez compte que vous saignez. 

À lire aussi
Sommet du G7 à Biarritz, le 26 août 2019 G7
G7 : le climat ne sera pas au programme du prochain sommet aux Etats-Unis

C'est donc elle qui a lancé la première étape de la procédure de destitution du président. Elle a changé d'avis mardi, ce qui a surpris tout le monde, même Donald Trump, qui l'a appelée avant de monter à la tribune de l'ONU, tentant de faire baisser la température.

C’était surprenant parce que jusque là c’était elle qui freinait, assez brutalement, les ardeurs de l’aile gauche qui poussaient depuis des mois à l’ouverture d’une procédure de destitution. C’est un pari très risqué, non seulement la destitution finale est peu probable, mais surtout ça pourrait aider Donald Trump dans sa campagne de réélection, il va jouer les martyrs.

Donc Nancy Pelosi, qui est déjà la femme la plus puissante de l’histoire américaine, restera dans les livres d’histoire, soit comme celle qui a conduit le parti démocrate dans une opération suicide en aidant ce président contesté à se faire réélire. Soit l’histoire retiendra qu’elle a protégé l’Amérique de son président

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Parti démocrate
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants