1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Afghanistan : avec le départ des troupes américaines, la crainte d'un retour des Talibans
2 min de lecture

Afghanistan : avec le départ des troupes américaines, la crainte d'un retour des Talibans

Si les Talibans, chassés en 2011, parvenaient à reprendre le pays, cela pourrait marquer le retour d'un régime fondamentaliste, comme celui qui existait entre 1996 et 2001.

Le président américain Joe Biden s’exprime à Pittsburgh, en Pennsylvanie, le 31 mars 2021.
Le président américain Joe Biden s’exprime à Pittsburgh, en Pennsylvanie, le 31 mars 2021.
Crédit : JIM WATSON / AFP
Que deviendra l'Afghanistan après le départ des soldats américains ?
02:56
Christophe Decroix - édité par Florine Boukhelifa

Après presque vingt ans de présence en Afghanistan, l'armée américaine, déployée à la suite du 11 septembre 2001, évacue ses troupes encore présentes dans le pays de plus en plus rapidement. Selon le président américain, le retrait complet, déjà bien avancé, aura lieu pour le 11 septembre prochain, date anniversaire des attentats. Dans le même temps, les Talibans gagnent du terrain.

Le 2 juillet derniers, les Américains ont évacué la base aérienne de Bagram, une plaque tournante militaire vitale depuis des décennies. En 2012, plus de 100.000 soldats sont passés par cet énorme complexe qui dispose d'un hôpital, de piscines, de cinémas, d'une avenue avec des fast-food, mais aussi d'une prison tristement célèbre. Selon un responsable afghan, le départ, qui a eu lieu la nuit, s'est fait sans coordination avec les autorités locales. Les forces afghanes ont même dû chasser les pillards qui s'y étaient introduits.

Les derniers soldats américains assurent la protection de l'aéroport de Kaboul, là où arrivent et partent les diplomates ou les humanitaires. Des négociations sont en cours avec les turcs pour qu'ils prennent le relais. Il ne restera ensuite que 650 militaires, chargés de protéger l'immense emprise diplomatique de l'ambassade américaine.

Isoler Kaboul pour reprendre le pays

De son côté, l'armée française a quitté le pays depuis fin 2012. Les autres alliés de l'Otan sont pour la plupart partis depuis 2014 et les derniers comme l'Italie et l'Allemagne ont plié bagage ces derniers jours.

À lire aussi

L'inquiétude grandit pour les Afghans qui ont longtemps travaillé auprès des forces internationales, par exemple les interprètes. Certains sont évacués vers les pays avec lesquels ils ont travaillé. Mais récemment un ancien employé des forces françaises, père de 5 enfants, a été retrouvé mort par balles. Ses deux demandes de visa auprès des autorités françaises avaient été rejetées.

Les Talibans, pourtant chassés en 2001, profitent de ces retraits pour reprendre du territoire. Ils affirment détenir ou menacer 75% de l'Afghanistan. Les zones concernées sont souvent rurales et ils détiennent également des axes routiers. Pas de grandes villes pour le moment, mais l'objectif est avant tout d'isoler Kaboul. Ainsi, le gouvernement afghan pourrait tomber dans les six mois.

Toutefois, l'Afghanistan des villes a changé ces dernières années et les Talibans pourraient être mal accueillis, notamment dans la capitale. S'ils tentaient d'y rentrer par la force, le spectre d'une guerre civile s'avancerait. Si ces derniers parvenaient à leurs fins, le retour d'un régime fondamentaliste, comme celui qui existait entre 1996 et 2001, serait à craindre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/