1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Écosse : l'ex-Premier ministre jugé pour tentative de viol, une femme témoigne
2 min de lecture

Écosse : l'ex-Premier ministre jugé pour tentative de viol, une femme témoigne

Une femme, qui accuse Alex Salmond de tentative de viol, a livré un témoignage glaçant ce lundi 9 mars, au premier jour du procès à Édimbourg.

Alex Salmond, ancien Premier ministre écossais, poursuivi pour agressions sexuelles et tentatives de viol.
Alex Salmond, ancien Premier ministre écossais, poursuivi pour agressions sexuelles et tentatives de viol.
Crédit : ANDY BUCHANAN / AFP
Maeliss Innocenti & AFP

L'ex-Premier ministre écossais Alex Salmond, 65 ans, est jugé pour agressions sexuelles et tentatives de viol à partir de ce lundi 9 mars. Le procès a lieu devant la Haute cour d'Édimbourg. En ce premier jour d'audience, la plaignante a livré un témoignage glaçant, racontant comment, en juin 2014, l'élu avait tenté de la violer dans sa résidence de Bute House.

Cette ancienne collaboratrice du gouvernement, qui ne peut être identifiée pour des raisons légales, a expliqué que l'homme politique l'avait embrassée de force sur le visage et le cou. Elle a essayé de fuir mais il l'a retenue, en la poussant contre un mur. "J'ai essayé de l'arrêter." "Je tentais de déplacer ma tête pour éviter qu'il embrasse mon cou. À ce moment, j'ai commencé à avoir peur."

Dissimulée du public et de l'accusé derrière un grand panneau, la plaignante a ensuite raconté avoir réussi à se dégager. Avant qu'il ne la rattrape : "Il était totalement sur moi, m'embrassant, arrachant mes vêtements. Tout s'est passé très vite." Il l'aurait ensuite poussée sur un lit. "Je lui ai demandé d'arrêter tout le temps, il a enlevé ses vêtements." Elle avait finalement réussi à le repousser.

Dix femmes ont porté plainte contre Salmond

Aujourd'hui, cette femme regrette de ne pas avoir appelé à l'aide ou essayé de se défendre davantage. "J'étais juste si gênée que cela m'arrive, je me sentais humiliée, mais j'avais aussi peur." En mai 2014, Alex Salmond l'avait déjà touchée de manière "inappropriée", a-t-elle dit, avec une main glissée dans son soutien-gorge et des baisers répétés dans le cou. "Il m'a juste tripotée, je n'ai pas d'autre mot."


L'accusé réfute ces accusations : il jure qu'il ne se trouvait pas dans sa résidence officielle lorsque ces faits se seraient déroulés. Sa défense a aussi fait valoir que, selon lui, trois autres des dix femmes qui l'accusent avaient consenti aux tentatives de baisers ou aux caresses de leurs cheveux.

Alex Salmond doit répondre au total de 14 chefs d'inculpation durant son procès qui pourrait durer quatre semaines : deux tentatives de viol, dix agressions sexuelles et deux attentats à la pudeur, qui auraient été commis entre juin 2008 et novembre 2014 dans sa résidence officielle, au Parlement écossais, dans un restaurant de Glasgow ou un nightclub d'Édimbourg.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.