1 min de lecture Donald Trump

Donald Trump félicite l'Iran après la libération de deux prisonniers

Le président Donald Trump a confirmé la libération ce samedi d'un Américain détenu en Iran depuis 2016.

Le président américain, Donald Trump.
Le président américain, Donald Trump. Crédit : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Lilas Fournier et AFP

Soulagement pour Xiyue Wang, cet Américain détenu depuis 2016 en Iran. Accusé d'espionnage, l'homme a été libéré ce samedi 7 décembre, a annoncé le président des États-Unis Donald Trump dans un communiqué. 

"Après avoir été détenu pendant plus de trois ans en Iran, Xiyue Wang est en route pour les États-Unis", a assuré  Donald Trump. L'accusé, doctorant à l'université américaine de Princeton, était en Iran pour des recherches. Il purgeait une peine de dix ans de prison pour espionnage en Iran. "Mon, mari est un chercheur universitaire. C'est un père, un mari. Il n'est pas une figure politique et certainement pas un espion", avait assuré sa femme Hua Qu à la chaîne CNN en août. Elle avait appelé les États-Unis, l'Iran et la communauté internationale à procéder à la libération de son conjoint. Le prisonnier partageait sa cellule avec 25 autres personnes. 

Le président américain a ensuite félicité l'Iran dans un communiqué : "Vous voyez, nous pouvons parvenir à un accord ensemble". La libération de Xiyue Wang s'accompagne par celle de M. Soleimani, un Iranien détenu aux États-Unis. Quelques heures avant, Mohammad Javad Zarif,  le ministre iranien des Affaires étrangères avait posté une photo en compagnie de M. Soleimani dans un avion avec la légende "Retour à la maison". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Donald Trump International Iran
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants