1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Cuba : lancement du vaccin anti-covid, une volonté purement sanitaire ?
2 min de lecture

Cuba : lancement du vaccin anti-covid, une volonté purement sanitaire ?

FACT CHECKING - Cuba a annoncé un vaccin anti-covid efficace à 92%, une victoire sanitaire puisque c’est le premier vaccin développé en Amérique Latine. Mais, les intentions de Cuba vont au-delà du volet sanitaire et pourrait même devenir un argument touristique.

JOAQUÍN HERNANDEZ / AFP
JOAQUÍN HERNANDEZ / AFP
Crédit : Un infirmière administrant le vaccin cubain Abdala à la Havane, fin mars 2021
Que cherche vraiment Cuba avec son vaccin anti-covid ?
03:02
Cuba : lancement du vaccin anti-covid, une volonté purement sanitaire ?
03:02
Jean-Mathieu Pernin
Journaliste

Cuba annonçait le 22 avoir développé un vaccin contre la Covid. Le tweet du président cubain Miguel Diaz Canel fait dans la mesure : "Frappés par deux pandémies (le Covid et le blocus), nos scientifiques ont surmonté tous les obstacles et nous ont donné deux vaccins très efficaces : Soberana 2 et Abdala". Abadala est le plus efficace à 92 %

Avant de détailler, arrêtons-nous un instant sur ce nom à consonance orientale. Ce n’est pas un patronyme très couru dans les caraïbes, mais avant d’y voir une quelconque récupération, il s’agit en fait du titre d’un ouvrage de José Marti, père de l’indépendance cubaine. Le vaccin Abadla devrait être bientôt approuvé par les autorités sanitaires locales, tout comme le Soberana 2 qui lui serait efficace à 62 %.

Chacun de ces liquides anti-covid nécessite trois injections et font parties des plus avancées des cinq vaccins sur lesquels travaillent les scientifiques cubains. Ce sont les premiers produits aux Caraïbes et il y a urgence. L’Amérique Latine avec les Caraïbes sont la deuxième région la plus endeuillée au monde à cause du coronavirus, avec plus d’un million de morts.

Pour Cuba, c’est aussi un vaccin politique

Ce vaccin a été développé à l’institut Finlay, une référence dans le domaine et par l’entreprise d’état Biocubapharma basé à la Havane, testé en Iran et fabriqué au Venezuela. Il manque juste la Corée du Nord pour que ça devienne le vaccin cauchemar pour les Américains. 

À lire aussi

Cuba veut en faire une arme diplomatique et politique dans la région. Être le seul pays à produire un vaccin efficace, cela pèse et 30 pays dont l’Argentine et le Mexique pourraient passer commande. Pour l’Europe, c’est autre chose : faut-il ou non autoriser le vaccin produit par une dictature ? 

Mais Cuba s’en fiche, puisque ce sont les Européens qui vont venir sur ses plages et pourquoi pas en profiter pour s’y faire vacciner. En janvier, Cuba se payait un spot de pub TV sur la télévision Vénézuélienne incitant les touristes à revenir sur l’île avec ce slogan, "une plage, un mojito, un vaccin", la nouvelle formule all inclusive.

D’autres pays tentent de développer des vaccins

Même si Cuba est assez avancé puisqu’avant même l’approbation officielle, les autorités piquent déjà avec leurs vaccins et aspirent à ce qu'en août 70 % des 11,2 millions d'habitants soient vaccinés, et toute la population avant la fin de l'année. 

Mais outre les vaccins autorisés chez nous, outre le Russe et les Chinois, il y a également le Nigéria qui tente de produire ses vaccins, l’Iran et le Kazakhstan qui a lancé le Qazvac en avril dernier. En France, ça avance, on prend juste un peu d’élan, mais ça va venir. Normalement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/