1 min de lecture Catastrophe naturelle

Croatie : au moins sept morts dans un violent séisme d'une magnitude de 6,4

Les autorités croates ont rapporté un bilan provisoire qui fait état de sept victimes et d'une vingtaine de blessés. Des moyens et des secours vont être envoyés par l'Union européenne.

Des bénévoles dégagent les décombres des bâtiments endommagés à Petrinja, à environ 50 km de Zagreb, après que la ville a été frappée par un tremblement de terre de magnitude 6,4 le 29 décembre 2020.
Des bénévoles dégagent les décombres des bâtiments endommagés à Petrinja, à environ 50 km de Zagreb, après que la ville a été frappée par un tremblement de terre de magnitude 6,4 le 29 décembre 2020. Crédit : Damir SENCAR / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Après un violent séisme d'une magnitude de 6,4, la Croatie continuait de chercher des survivants dans les décombres de la ville de Petrinja, qui compte 20.000 habitants. D'après un bilan provisoire divulgué mardi 29 décembre, au moins sept personnes ont été tuées et une vingtaine de personnes sont blessées dont six grièvement. Les secousses ont balayé cette région du centre du pays et ont été ressenties dans les pays voisins jusqu'à Vienne. 

L'épicentre se situait à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Zagreb, dans la région de Sisak, secouée la veille par un tremblement de terre moins puissant, estime l'Institut de géophysique américain (USGS). "La recherche de survivants dans les décombres se poursuit", a déclaré mardi le ministère de l'Intérieur alors que le Premier ministre, Andrej Plenkovic, a annoncé que sept victimes avaient été retrouvées et "qu'il y en aurait probablement d'autres".

À Petrinja, le courant a été coupé à la nuit tombée alors que la police et l'armée continuaient leurs recherches parmi les bâtiments totalement détruits. "Ce n'est pas sûr ici, c'est clair comme le jour", a déclaré sur place Andrej Plenkovic. Il a par ailleurs indiqué que des conteneurs allaient être installés pour abriter les personnes dont les maisons étaient fragiles

De leurs côtés, les habitants craignent d'éventuelles répliques : certains d'entre eux ont d'ores et déjà décidé de passer la nuit dehors. Des secours et des moyens vont être mobilisés par l'UE dont "des tentes hivernales, des lits et des sacs de couchage, ainsi que des conteneurs utilisables comme abris", a annoncé le responsable de la gestion des crises pour l'Union européenne, Janez Lenarcic. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Catastrophe naturelle Mort Tremblement de terre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants