1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crise grecque : les recherches pour les vacances atteignent des sommets
2 min de lecture

Crise grecque : les recherches pour les vacances atteignent des sommets

Les recherches pour partir en vacances en Grèce n'ont pas connu pareil essor depuis une dizaine d'années selon le site américain "Vocativ", tandis que l'avenir du pays dans la zone euro n'a jamais été aussi incertain.

Athènes est la 3e destination préférée des Français pour l'été 2015, selon Skyscanner (illustration)
Athènes est la 3e destination préférée des Français pour l'été 2015, selon Skyscanner (illustration)
Crédit : SIPA
Julien Quelen
Julien Quelen

Difficile de croire que le gouvernement grec considérera l'information comme une bonne nouvelle, mais les recherches pour partir en vacances en Grèce n'ont jamais été aussi nombreuses depuis 10 ans, selon le site américain vocativ.com, qui explore et répertorie les données du web. Alors que le pays est en proie à une terrible crise financière et que son avenir dans la zone euro se joue en ce moment même, les vacanciers pourraient profiter du contexte pour diminuer les frais de leur coupure d'été. 

En raison de l'incapacité du pays à rembourser sa dette, le taux de change est en effet historiquement bas, approchant même l'euro et le dollar de la même ligne. Actuellement, 1 dollar équivaut donc à 1,10 euro, et cette dévaluation de la monnaie européenne n'est rien comparé à ce qu'il se passerait si la Grèce venait à sortir de la zone euro. Après le "non" voté au référendum, et même si des renégociations avec les créanciers restent encore possibles, un retour à la drachme serait encore bien plus bénéfique pour les visiteurs estivaux. 

Le tourisme préservé

Face à cette recrudescence des recherches sur Google que révèle Vocativ (le taux atteint un pic historique pas vu depuis 10 ans), la confédération du tourisme grec a mis fin aux réservations concernant les prochaines semaines, maintenant toutefois celles qui seraient effectuées plus tard. Selon le média américain, les recherches émanent principalement du Royaume-Uni, d'Irlande et de... Grèce, où les habitants espèrent toujours une "réouverture" des banques et un accès normalisé à leurs liquidités. 

En Grèce, les agences touristiques tentent de réduire les craintes quant à un possible écroulement de l'économie de l'industrie touristique qui représente 32 milliards de dollars. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/