1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crise en Ukraine : pourquoi sommes-nous au bord du conflit ?
2 min de lecture

Crise en Ukraine : pourquoi sommes-nous au bord du conflit ?

ÉCLAIRAGE - La tension monte de plus en plus à la frontière ukrainienne. L'hypothèse d'une guerre se confirme chaque jour un peu plus mais elle peut toujours être évitée.

Les forces armées ukrainiennes, à Lviv le 28 janvier 2022
Les forces armées ukrainiennes, à Lviv le 28 janvier 2022
Crédit : AFP
Crise en Ukraine : pourquoi sommes-nous au bord du conflit ?
00:02:08
Crise en Ukraine : pourquoi sommes-nous au bord du conflit ?
00:02:08
38. Ukraine : faut-il se préparer à une guerre entre l'Ukraine et la Russie ?
00:11:35
Julien Fautrat - édité par Nicolas Barreiro

La menace d'une guerre entre la Russie et l'Ukraine se précise. Chaque jour la tension monte un peu plus. Le chancelier allemand joue au médiateur ce lundi 14 février, mais tout semble indiquer que nous sommes au bord du conflit. Pour comprendre les origines de ces tensions, il faut d'abord comprendre pourquoi la Russie en veut à l'Ukraine. 

Il existe deux raisons. L’Histoire, déjà : pour Vladimir Poutine, l’Ukraine est le berceau de la civilisation slave. Il l’a même écrit : "ces deux pays aujourd’hui ne forment qu’un seul peuple". Ensuite, seconde raison, le principe de l’État-tampon. Autant que possible, sur l’immensité de son territoire, 20.000 km de frontières, la Russie s’est toujours appliquée à avoir des voisins qui ne pourraient faire pression sur elle, les neutraliser.

Aujourd'hui, l’Ukraine n'est plus un État-tampon. Le pays regarde plutôt à l’ouest, c’est le sens même de la révolution de 2014. Maïdan rêve d’intégrer l’Union européenne mais aussi l’OTAN, le traité militaire qui s’est construit contre le bloc soviétique, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Regarder à l'ouest, ce que déplore Vladimir Poutine pour qui c'est un choix contre-nature.

Comment éviter la guerre ?

Il va falloir que les Russes d’un côté, les Américains et les Anglo-saxons de l’autre, et les Européens au milieu, tous trouvent un terrain d’entente alors qu'à ce stade, chaque pays n'a fait que poser des ultimatums.

À lire aussi

Selon les Russes, les Occidentaux se sont engagés à ne pas élargir l’OTAN au-delà de ce qu’était le rideau de fer. Accord moral, promesse non écrite. La Russie accuse d'ailleurs l’OTAN de vouloir installer des armements à long terme en Ukraine. Il est vrai que la Turquie, membre de l’OTAN, fournit des drones aux Ukrainiens.

Les Occidentaux, de leur côté, ne transigeront pas avec le droit, ce droit qu’a chaque pays de choisir ses alliés et demander à intégrer telle ou telle organisation internationale. Or, interdire à l’Ukraine d’entrer pleinement dans l’OTAN reste contraire au droit international.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/